Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Une marche pour la planète ce samedi à Limoges

jeudi 6 septembre 2018 à 10:36 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Après la démission en forme d'alerte de Nicolas Hulot, l'idée d'une réaction citoyenne va se traduire par des marches dans plusieurs villes, dont Limoges, ce 8 septembre. Michel Galliot, président de Limousin Nature Environnement, constate que l'opinion évolue sur le climat, mais pas les habitudes !

 Météorologue de métier, Michel Galliot préside aujourd'hui Limousin Nature Environnement
Météorologue de métier, Michel Galliot préside aujourd'hui Limousin Nature Environnement © Radio France - Françoise Pain

Limoges, France

La Journée mondiale du climat tombe bien, ce samedi 8 septembre, quelques jours après la démission-choc de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique. Des "marches pour la planète" vont se dérouler un peu partout en France. A Limoges, le rendez-vous est donné à 15h place Roosevelt, près de la mairie. Mais les citoyens ont-ils bien conscience du danger climatique ? Françoise Pain posait la question ce jeudi à Michel Galliot, président de Limousin Nature Environnement.

"L'opinion publique admet que le climat est en train de changer

"L'écologie est souvent absente des débats politiques, on a l'impression que c'est surtout l'économie qui compte, et on oublie que le réchauffement climatique s'accélère", constate l'ex-directeur de Météo-France Limoges Bellegarde. Quant à l'opinion publique, face aux aléas climatiques qui se répètent, et notamment cet été (orages, canicule), "elle admet que le climat est en train de changer". Mais Michel Galliot souligne la fracture entre les idées et les actes : "la difficulté c'est de changer ses habitudes au quotidien : regardez comme c'est difficile d'arrêter de fumer, et bien c'est aussi difficile d'arrêter de prendre sa voiture pour faire 200 m". 

"Pas sûr que François De Rugy ait plus de pouvoir que Nicolas Hulot !

Le président de Limousin Nature Environnement semble bien sceptique sur les capacités du nouveau ministre François De Rugy à influer dans le sens de l'écologie. "Je ne suis pas sûr qu'il ait plus de pouvoir", dit-il, "et son arrivée soulève moins d'espoir qu'avec Nicolas Hulot, dont l'indépendance pouvait permettre d'aller plus loin". Mais surtout, Michel Galliot "ne pense pas que ce soit quelqu'un qui aille contre le discours du président, le discours uniquement économique".