Climat – Environnement

Une nouvelle façon de trier ses déchets dans le nord de la Charente-Maritime

Par Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle et France Bleu mardi 13 décembre 2016 à 8:57

Le syndicat mixte Cyclad gère le traitement des déchets pour 205 communes de Charente-Maritime
Le syndicat mixte Cyclad gère le traitement des déchets pour 205 communes de Charente-Maritime © Radio France - Charlotte Jousserand

Depuis le 1er décembre dernier, les habitants du nord de la Charente-Maritime trient leurs déchets d'une nouvelle manière. Tous les plastiques vont désormais dans la poubelle jaune, même les sachets de gruyère et les sacs plastiques.

C'est une petite révolution dans le nord de la Charente-Maritime. Depuis le 1er décembre, les 212.533 habitants de Cyclad, le syndicat mixte de traitement des déchets du nord du département, ont reçu de nouvelles consignes pour trier leurs déchets. Tous les déchets plastiques vont désormais dans la poubelle jaune. Il n'y a plus de question à se poser notamment pour le sac plastique ou le sachet souple de fromage râpé, ils vont désormais tous dans la poubelle jaune.

L'objectif est d'inciter à trier encore plus les déchets avec une consigne plus simple, surtout de doubler le taux de recyclage des plastiques en passant de 23 à 50% de plastiques recyclés d'ici 2022.

Une autre consigne de tri expérimentée en Vals de Saintonge

Autre changement mais uniquement pour les 55.000 habitants de la Communauté de communes Vals de Saintonge, ils doivent désormais jeter ensemble les papiers et les emballages cartons. Ils doivent les rassembler et les porter dans des conteneurs bleus situés dans leurs quartiers. Une centaine de nouveaux conteneurs ont été achetés pour que tous les habitants en aient au moins un près de chez eux.

Comme ce sont les habitants qui apportent eux-mêmes leurs déchets papiers et emballages cartons, le coût de la collecte baisse. Il passe de 400 euros à 45 euros. Pour Cyclad, l'argent économisé permet par exemple d'investir dans la rénovation des déchetterie et puis cela permet de maintenir le coût du traitement des déchets facturé aux communes à 78 euros par an et par habitant.

"C'est avant tout l'opportunité pour l'habitant de maitriser les coûts" Etienne Vitré, directeur de Cyclad

L'objectif de cette nouvelle consigne de tri est d'augmenter le recyclage du papier et des déchets en papier, surtout que une tonne de papier ou de carton triée, collectée et vendue ne coûte rien à Cyclad. Pour le moment en Vals de Saintonge, 40 kilos de papier sont recyclés par an et par habitant, c'est un peu plus que la moyenne nationale mais Cyclad voudrait augmenter ce nombre car le recyclage du papier sert à des entreprises locales telle que la société Huhtamaki située à l'Île-d-Elle au nord du département. Cette entreprise utilise les emballages cartons et les feuilles de papier pour fabriquer de nouveaux emballages tels que des boîtes à oeufs.

C'est une toute nouvelle consigne de tri qui est expérimentée sur le territoire de Vals de Saintonge mais également dans sept autre communautés de communes en France. Cette règle sera étendue à toute la France d'ici 2022.