Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Une nouvelle usine d'incinération pour le Sud-Isère sur le site d'Athanor à La Tronche d'ici 2024

mercredi 2 mai 2018 à 13:11 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

7 collectivités territoriales du Sud Isère s'associent pour financer un nouvel incinérateur à la place de l'actuelle usine Athanor à La Tronche. Il est prévu pour brûler 140 000 tonnes d'ordures ménagère par an, c'est moins que les 180 000 tonnes d'aujourd'hui pour la seule Métropole grenobloise.

L'actuelle usine d'incinération Athanor qui brûle les ordures ménagères de l'agglomération grenobloise à la Tronche
L'actuelle usine d'incinération Athanor qui brûle les ordures ménagères de l'agglomération grenobloise à la Tronche © Radio France - Véronique Saviuc

Isère, France

6 communautés de communes du Sud-Isère et la Métropole de Grenoble s'unissent pour construire un nouvel incinérateur à la Tronche d'ici 2024, à côté de l'usine  Athanor existante.  L'actuelle usine d'incinération date de 1972, elle est saturée et obsolète dans sa technologie.  

Encore plus favoriser le tri des déchets pour réduire les ordures incinérées

La Métropole grenobloise, le Pays Voironnais, le Grésivaudan, l'Oisans, la Matheysine, le Trièves, et Saint-Marcellin-Sud-Vercors vont donc cofinancer un nouvel équipement dimensionné pour 140 000 tonnes de déchets par an, soit moins que pour la  seule Métropole en ce moment (180 000 tonnes par an). Pour réduire les déchets incinérés, il faudra encore plus  favoriser le tri et la revalorisation des déchets car désormais Athanor recevra les ordures ménagères de 740 000 habitants et 263 communes.

Les sept collectivités vont cofinancer les 138 millions d'euros du nouvel incinérateur

Ce regroupement va permettre de mutualiser et concentrer les moyens sur un seul équipement pour tout le Sud Isère. Il s'agit de remplacer l'usine Athanor (138 millions d'euros) , de moderniser le centre de tri (22 millions d'euros)  et de développement aussi le compostage.