Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : L'actu de la mer

Une unité mobile de dessalement de l'eau bientôt dans le cap Corse.

-
Par , , France Bleu RCFM

Pour tenter de faire face à la pénurie d’eau, une unité mobile de dessalement devrait être mise en place au printemps à la pointe du Cap Corse

L'unité de dessalement devrait être installée à Macinaggio mi-avril
L'unité de dessalement devrait être installée à Macinaggio mi-avril © Maxppp - Maxppp

Corse, France

Il ne reste aujourd’hui plus que 9000 m3 d'eau sur la commune de Rogliano et il n'y a plus actuellement de reconstitution des ressources naturelles.

Toute la pointe nord-est du cap Corse est touchée par cette pénurie d’eau. Face à l’inquiétude des maires des communes concernées, une réunion d’urgence a eu lieu ce lundi à Macinaggio, en présence du président et du directeur de l’office hydraulique, des maires, du député de la 1ere circonscription de Haute-Corse et des représentants des services de l’État.

Un coût de 750 000 euros

Durant cette réunion il a été décidé la mise en place autour de la mi-avril d’une unité mobile de dessalement de l’eau. Au cours de l'été 2002, une telle unité avait déjà été louée pour la saison. 

Xavier Luciani, président de l'office hydraulique, « c’est une opportunité à saisir »

« Le changement climatique a un effet visiblement décisif sur cette pointe du Cap, nous avons des réserves qui sont au plus bas » a expliqué Xavier Luciani le président de l’office hydraulique. « Soit on loue, soit on achète, _si on achète, on va anticiper sur des manques, c’est peut-être une opportunité à saisir_. Mais la solution de l’unité est de mon point de vue la plus pertinente. »

Il faut désormais régler la question du financement, l’investissement est estimé à 750 mille euros. Une réunion aura lieu la semaine prochaine en présence du préfet de Haute-Corse pour arrêter un plan.

L’objectif étant d’éviter la pénurie en eau cet été dans cette micro région qui attire en période estivale de nombreux touristes. 

"Il faut aller vite"

Le maire de Rogliano, Patrice Quilici, s’est dit rassuré à la sortie de la réunion.

Patrice Quilici, maire de Rogliano, « il faut aller vite »

« Je suis à 80% rassuré, l’unité de de dessalement est la solution la plus fiable, comme on l’avait vu en 2002. Aujourd’hui les problèmes sont plus importants qu’en 2002. _La roue de secours serait que l’office hydraulique entre comme maître d’ouvrage pour l’achat_. Là on est pris par le temps, il faut aller vite, on pourrait avoir cette unité de dessalement à la mi-avril »

Choix de la station

France Bleu