Climat – Environnement

Vague de froid : il n'y aura pas de coupure d'électricité selon Ségolène Royal

Par Marina Cabiten, France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 11:02 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 14:27

Ségolène Royal assure que le réseau électrique tiendra le coup face à la vague de froid
Ségolène Royal assure que le réseau électrique tiendra le coup face à la vague de froid © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON

La ministre de l'Energie Ségolène Royal a assuré mercredi qu'il n'y aurait pas de coupure d'électricité, malgré la vague de grand froid qui touche la France et l'indisponibilité de six réacteurs nucléaires.

"Grâce à une bonne organisation, il n'y aura pas de coupure d'électricité, parce que tous les moyens ont été mobilisés", a déclaré Ségolène Royal à l'issue d'une réunion sur le plan grand froid à l'Elysée, mercredi. La vague de froid qui touche tout le pays avait fait planer la menace de coupures.

"Merci" aux Français

"Malgré l'indisponibilité de six réacteurs nucléaires, il n'y aura pas de coupure d'électricité, parce que (...) aujourd'hui, avec les très bonnes conditions météorologiques, les énergies renouvelables, l'éolien et le solaire, vont produire l'équivalent de huit réacteurs nucléaires, huit gigawatts", a ajouté la ministre de l'Energie. Elle a aussi "remercié les Français parce que ils ont économisé l'énergie". "Pour la première fois cette année, dans la continuité de l'année dernière, il n'y a pas d'augmentation de la consommation énergétique", a-t-elle souligné.

  - Visactu
© Visactu -

Températures glaciales

Mercredi à 10H00, le thermomètre avait chuté à -5 à Clermont-Ferrand, -4 à Lille, -3 à Paris, Lyon, Bordeaux et Toulouse, -2 à Strasbourg et à Nantes. La pointe bretonne, jusqu'ici relativement épargnée, a elle aussi été saisie par ce froid hivernal. A 10H00, il faisait 0 à Brest par exemple. Dans le Nord, la température relevée la plus basse était de 6,6 degrés mercredi matin.

Même à Marseille, la température plafonnait à zéro. Ce froid glacial devrait persister jusqu'à jeudi, qui "pourrait être en moyenne la journée la plus froide" de cet épisode, selon Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. Ce "bon coup de froid", avec des températures de 5°C à 10°C en dessous des normales de saison, ne devrait toutefois être ni aussi intense ni aussi long que la quinzaine glaciale de février 2012, selon l'organisme de prévision.