Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Valence : ne pas ramasser la crotte de son chien coûtera 368 euros

jeudi 1 mars 2018 à 21:44 Par Sonia Ghobri, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La ville de Valence (Drôme) sera plus sévère avec ceux qui salissent les rues. Ne pas ramasser la crotte de son chien, jeter un mégot de cigarette par terre, abandonner une poubelle dans la rue, coûtera plus cher aux fautifs.

Un agent d'entretien de Valence près de la Fontaine monumentale
Un agent d'entretien de Valence près de la Fontaine monumentale - Mairie de Valence

Toutes ces incivilités coûtent cher à la ville de Valence : 450 000 euros par an en frais de nettoyage et de déplacement des équipes. Une dépense que la Mairie voudrait faire peser sur les pollueurs.

Abandonner sa poubelle dans la rue coûtera 368 euros 

En plus de l'amende déjà existante, les fautifs paieront désormais aussi les frais d'intervention. 

Pour les déjections canines, le contrevenant devra payer 68 euros pour l'amende, 50 euros pour les frais d'intervention et 250 euros pour les frais de déplacement. Soit au total 368 euros.  Autre exemple, jeter un mégot de cigarette dans la rue occasionnera une contravention de 68 euros, à laquelle s'ajoute 50 euros de frais d'intervention. C'est donc 118 euros au total. 

Une brigade verte 

La Mairie de Valence va assermenter deux agents municipaux en plus pour constater les infractions. Cette "brigade verte", composée de quatre agents en civil, sera épaulée par la Police municipale. Le maire, Nicolas Daragon, admet qu'il ne sera pas toujours simple de verbaliser les contrevenants :  " Chacun comprendra qu'il sera difficile d'être là au bon moment pour celui qui abandonne une déjection canine. En revanche, quand on abandonne un sac ou un carton sur le domaine public, il y a souvent un courrier ou une adresse, qui permettent d'identifier le propriétaire"

Pollueur-payeur 

Mais l'objectif est ailleurs : "nous souhaitons que celui qui pollue, paye ! Il ne s'agit pas de rapporter de l'argent à la collectivité mais d'éviter qu'elle engage des frais". Le maire de Valence a tout de même conscience qu'il ne parviendra pas à couvrir totalement les 450 000 euros dépensés. 

Une campagne de sensibilisation 

Pour expliquer ces nouvelles mesures, Valence lance une campagne de sensibilisation : des prospectus seront distribués dans les boîtes aux lettres. Un tractage est prévu les 18 et 19 mars en centre-ville. Des affiches seront placardées sur les panneaux publicitaires.

Il est possible de signaler les incivilités constatées sur l'application "Ville de Valence" ou en appelant le numéro vert mis à disposition par la commune. L'an dernier 1 123 demandes d'interventions ont été traitées par les services de la ville. Pour Nicolas Daragon, "il ne s'agit pas de délation mais de citoyenneté"