Climat – Environnement

Vallée de l'Arve : 2.000 personnes contre la pollution de l'air dans l'un des secteurs les plus touchés de France

Par Clément Lacaton, France Bleu Pays de Savoie dimanche 29 mai 2016 à 20:16

© Radio France - Clément Lacaton

Entre 1.500 et 2.000 personnes se sont rassemblées malgré une pluie battante ce dimanche au pied du Mont-Blanc, au lac de Passy, pour réclamer une meilleure qualité de l'air. La vallée de l'Arve est un des endroits les plus pollués de France.

Quand ils s'installent en Haute-Savoie il y a cinq ans, Jenny et Christophe viennent chercher l'air pur de la montagne. Ils habitent depuis dans la vallée la plus polluée de France : "Maintenant qu'on a des enfants, ils font régulièrement des infections des voies respiratoires, surtout des bronchites à répétition souvent inexpliquées donc c'est clair, on s'inquiète. Faire du sport et sentir la pollution et les odeurs de pot d'échappement, ça nous fait mal au coeur." Son compagnon, Christophe, poursuit :"On pense surtout à nos enfants qui grandissent ici et c'est ça qui nous fait le plus de mal en fait, donc oui on se bouge !"

Il y a une vraie mobilisation, les gens veulent autre chose . On n'est pas au pied du Mont-Blanc pour respirer un air aussi mauvais qu'à Lyon ou Grenoble."

  - Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Entre 1.500 et 2.000 personnes (2.000 selon les organisateurs) ont défié une pluie battante ce dimanche, à pied, à vélo ou en voiture, pour rejoindre le lac de Passy. Un rendez-vous festif contre la pollution de l'air dans la vallée de l'Arve.

  - Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Dans la foule, Ronan. Lui élève la voix dans plusieurs associations :"Ca nous affecte tout l'hiver : c'est les particules fines, le chauffage tourne à plein, les véhicules ont mauvais rendement. On voit la pollution, sur les voitures, sur la neige elle se dépose. Dès qu'on monte un petit peu on voit une couche bien sombre."

Et ce nuage là, Anne Lassman-Trappier aimerait bien s'en passer. Elle préside l'association Environn’MontBlanc : "On a un plan de protection de l'atmosphère qui n'est pas assez appliqué, il va falloir qu'on négocie le deuxième puisque le premier est en fin de vie. Il y a une vraie mobilisation, les gens veulent autre chose . On n'est pas au pied du Mont-Blanc pour respirer un air aussi mauvais qu'à Lyon ou Grenoble."

Une solution, l'autoroute ferroviaire alpine

Parmi les solutions sur la table des élus : davantage de transport ferroviaire pour les marchandises. Cette responsable écologiste évoque l'autoroute ferroviaire alpine, "qui est délibérément maintenue en état de phase expérimentale depuis 13 ans", déplore-t-elle. Tous attendent des efforts côté industriels et le développement de pistes cyclables. Sans oublier la question du chauffage au bois l'hiver.

  - Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Ces manifestants, pétition à l'appui, espèrent interpeller la préfecture et frapper un grand coup. Selon les organisateurs, il s'agit tout simplement de la plus grosse mobilisation citoyenne pour la qualité de l'air en France.

  - Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

REPORTAGE FRANCE BLEU PAYS DE SAVOIE / CLEMENT LACATON