Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tempête Egon : 19.000 foyers privés de courant vendredi soir en Normandie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Tous les départements normands sont en vigilance jaune au verglas et à la neige ce vendredi matin. Des milliers de foyers sont privés de courant et la circulation des trains est perturbée.

La Normandie dans la tempête dans la nuit de jeudi à vendredi.
La Normandie dans la tempête dans la nuit de jeudi à vendredi. - Photo transmise par les internautes via les réseaux sociaux.

Le plus gros de la tempête Egon est passée sur la Normandie. La vigilance rouge aux vents violents a été levée dans la nuit de jeudi à vendredi. L'ensemble des départements normands (Calvados, Eure, Manche et Orne) est repassée en vigilance jaune ce vendredi à 10h au verglas et à la neige.

Des milliers d'appels aux pompiers

Aucun dégât dramatique n'est signalé à l'heure où nous mettons cet article à jour (vendredi 13 janvier, 10h20). Les pompiers de Seine-Maritime ont reçu plus d'un millier d'appels. Des centaines d'interventions et d'appels reçus par les services d'incendie et de secours à travers tous les départements normands.

19 000 foyers privés de courant

Ce vendredi à 19h le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité estime à 19.000 le nombre de foyers privés de courant en Normandie. Dans le détail, les chiffres communiqués font état de 9.000 foyers sans électricité en Seine-Maritime et 6.000 dans l'Eure.

Dans le Calvados, les pompiers ont recensé plus de 300 interventions dans la nuit de jeudi à vendredi et 1.500 foyers sont privés de courant (contre 20.000 jeudi soir). Dans la Manche20.000 foyers ont été privés de courant jeudi soir, il en reste encore 2.000 et les pompiers ont été appelés plus d'une centaine de fois. Tous les départements normands sont touchés par ces coupures d'électricité ainsi 500 foyers sont aussi concernés dans l'Orne.

Des hélicoptères pour repérer les pannes

500 agents d’Enedis ont été mobilisés sur le terrain en Normandie pour réparer les lignes ce vendredi. En tout, quatre hélicoptères survolent les zones touchées pour repérer les pannes, 14 entreprises partenaires ont apporté leur aide et dix entreprise d’élagage se sont occupées des arbres tombés sur les lignes. Dans l’après-midi, une centaine de techniciens supplémentaires sont arrivés de Poitou-Charentes, Aquitaine et Auvergne.

Autre conséquence de la tempête, 55 000 clients Orange ont été privés d'internet. 25 000 clients ont également subi des coupures de ligne téléphonique. Plus de 200 antennes de téléphonie mobile ont été hors service pendant plusieurs heures. Vendredi à 14h, la situation était revenu à la normale pour la moitié des abonnés.

Retour à la normale à la SNCF entre Paris et la Normandie

La circulation des trains a repris progressivement en Normandie. Elle était très perturbée entre Paris et la Normandie depuis environ 19h jeudi soir. En cause : un problème électrique et les conditions climatiques. De nombreux trains ont été annulés au départ des gares normandes.

Un reporter de France Bleu Normandie était à bord d'un des trains dont le trafic est perturbé et il nous a raconté cette nuit "la plus longue" sur le fil twitter de France Bleu Normandie.

A lire aussi : EN IMAGES - Tempête : la nuit la plus longue pour environ 800 usagers de la SNCF en Normandie

550 passagers ont passé la nuit bloqués à Serquigny et 280 à Evreux. 500 chambres d'hôtel ont été réservées à Paris pour les voyageurs dont les trains ont été annulés.

Conditions de circulation

Le pont de Normandie et le pont de Tancarville ont été rouverts dans la nuit. En Seine-Maritime et dans l'Eure, plusieurs services de transports scolaires n'ont assuré qu'une partie de leurs trajets ce vendredi matin à cause du verglas ou de la neige.

Rafales de vent jusqu'à 151 km/h

Sur les départements placés en vigilance rouge, Seine-Maritime, Picardie et Ardennes, le vent a été particulièrement violent. La préfecture de Seine-Maritime évoquait jeudi soir une pointe de vent enregistrée à Dieppe à 151km/h. Dans le Calvados, la préfecture annonce des rafales à 131 km/h à Caen.

Chutes de neige

Durant la nuit des averses de neige se sont produites dans l'intérieur des départements côtiers de la Manche. Elles ont donné une couche de 2 à 5 cm localement, jusqu'à 7 cm localement. Le vent fort sur ces régions pourra occasionner des congères.

Grandes marées

Ce phénomène de vents violents coïncide avec les premières grandes marées de l'année. Coefficient 99 jeudi soir, 102 vendredi soir et samedi. Même s'il n'y a pas eu de gros dégâts liés aux vagues, les promenades en bord de mer peuvent être risquées. Raison pour laquelle à Granville, la plage du Plat Gousset restera fermée jusqu'au mardi 17 janvier, la promenade sous le centre de thalassothérapie étant exposée aux vagues.