Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vents violents : retour au calme sans trop de dégâts !

lundi 10 décembre 2018 à 10:45 Par Jean Pruneta et Alexandre Sanguinetti, France Bleu RCFM

Après l'alerte rouge de ce dimanche, la Corse est repassée au vert ce matin. Retour à la normale un peu partout après un épisode finalement sans trop de dégâts ...

Plus de 180 kms/h dans le Cap
Plus de 180 kms/h dans le Cap © Maxppp - Alain Camoin

Corse, France

Après l'épisode Adrian, la Corse a eu à traverser une nouvelle tempête de vent ces dernières 48 heures et s'est vue une nouvelel fois placée en vigilance rouge pour l'ensemble de son territoire. Fort heureusement le bilan est, de loin, beaucoup moins lourd. Sur le plan humain notamment et c'est le plus important avec uniquement deux blessés légers, deux personnes âgées qui ont dû être hospitalisées après une chute causée par le vent.  Sur le plan matériel, c'est au niveau des coupures de courant et du trafic aérien et maritime que les conséquences se sont faites le plus ressentir. 

Au niveau d'EDF, il restait ce matin encore 1.500 clients privés de courant sur l'ensemble de l'île, 900 en Haute Corse (Balagne, Fiumorbu, Castagniccia et Costa Verde) et 600 en Corse du Sud (côte Est, Alta Rocca et Extrême Sud). Au plus fort de cette tempête, jusqu'à 20.000 foyers se sont retrouvés dans le noir. Autant dire que les agents d'EDF ont travaillé d'arrache-pied pour tout remettre en ordre au plus vite.

Autre conséquence importante de ce vent violent :  plusieurs départs de feu. ce fut le cas du côté de Saint-Antoine à Ajaccio, à Bonifacio et à Lecci de Porto-Vecchio où près de 2 hectares sont partis en fumée en raison d'un écobuage mal maîtrisé. Incendie également en Casinca avec un hecatre a été parcouru par les flammes et en Balagne enfin où 1.500 m² ont brûlé.  

Les transports ont été pas mal perturbés durant ce week-end tempétueux : tous les vols ont été annulés à l'aéroport de Calvi et Figari quelques-uns à Poretta. De nombreux vols ont connu également un retard important sur l'aéeroport de Bastia-Poretta jusqu'à une heure avancée de la nuit pour des vols en provenance de Marseille, Nice ou Paris. Les rotations maritimes ont été également perturbé dans le port de Bastia où le départ d'hier soir pour Savone a été reporté à ce matin. Enfin du côté ferroviaire, il n'y a pas eu de train durant toute la journée de dimanche. 

Enfin, beaucoup de manifestations culturelles et sportives enfin ont été annulé : la dernière journée de la foire de la chataîgne de Bocognanu, le marché de Noël d'Ajaccio et la quasi totalité des rencontres sportives amateurs dont le match SCB / St-Omer en Coupe de France. Une rencontre qui pourrait se jouer en fin de semaine en lieu et place du match de championnat contre Côte Bleue.

Les vents ont donc soufflé forts avec des pointes à plus de 180 Kms/h. Certains se sont demandés cependant, dans une île habituée à ce que "ça souffle fort" s'il était nécessaire de classer l'ile en alerte rouge ? Oui répond sans ambage Patrick Rebillout, responsable Météo France pour la Corse. Selon lui, la virulence des rafales et l'étendue géographique avec des déferlements aux vitesses très importantes rendaient quasiment obligatoire la prise de précautions surtout en ces périodes de fête où les déplacements de la population sont plus importants.

Patrick Rebillout, responsable météo france