Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vers des inondations en plaine toulousaine ?

mardi 10 avril 2018 à 19:06 Par Clémence Fulleda, France Bleu Occitanie

La pluie et les orages s'invitent en Occitanie alors que la neige va commencer à fondre. Il est encore un peu tôt pour affirmer qu'il y aura de grosses inondations mais les risques existent. Précisions.

Après un gros orage, en 2014, la ville de Tournefeuille avait les pieds dans l'eau.
Après un gros orage, en 2014, la ville de Tournefeuille avait les pieds dans l'eau. © Radio France

Après le carnaval de Toulouse, voilà que c'est celui de Montauban qui est annulé. La raison est toujours la même : ce maudit mauvais temps (et surtout le vent) qui inquiète les organisateurs et qui aura aussi eu raison de la chasse aux œufs du Secours Populaire du Tarn-et-Garonne en forêt de Montech.

Le vent, la pluie, les orages... La météo déprime, mais elle inquiète aussi.

Vigilances jaunes

Ainsi, plusieurs cours d'eau sont en vigilance jaune, notamment les tronçons Arrats-Gimone-Save, à l'ouest de Toulouse, les villes de Gimont et L'Isle-Jourdain sont sous surveillance. 

La carte de Vigicrues au 10 avril. - Aucun(e)
La carte de Vigicrues au 10 avril.

Dans le Tarn-et-Garonne, Castelsarrasin a par exemple les pieds dans l'eau ; depuis l'orage de lundi, des caves sont inondées et des routes ont été coupées.

Enneigement exceptionnel

Par ailleurs, la neige n'en finit plus de tomber. Il devrait encore y avoir 25 à 40 cm sur les massifs de l'Ariège, de la Haute-Garonne et l'est des Hautes-Pyrénées d'ici jeudi, au dessus de 1800m.  Si bien qu'on s'approche de valeurs records ;  en Ariège par exemple,  on a 3 mètres au Port d’Aula (2150 m). 

Alors pluies + neige qui va fondre  = inondations en vue? Pas nécessairement, explique Brunot Janet, responsable du pôle modélisation à Vigicrues.

Nous n'avons pas d'inquiétude spécifique, la fonte de la neige toute seule n'entraîne pas de crues dommageables. Il faut que l'on ait un concours de circonstances avec un redoux, la fonte de la neige, associés à des précipitations très importantes pour cela. - Bruno Janet, de Vigicrues

Et il ajoute : "En 2013 et en 2014 on avait à peu près le même enneigement et pourtant en 2014 on n'a eu aucune crue dommageable."

Travail au jour le jour

Vigicrues ne peut pas avoir d'anticipation avec une semaine d'avance et travaille donc quotidiennement à partir de données sur la température de Météo France, des précipitations prévues et sur leur connaissance du niveau des cours d'eau

"Il n'y pas de crues majeures pour l'instant", précise Brunot Janet. 

Bruno Janet, de Vigicrues - Radio France
Bruno Janet, de Vigicrues © Radio France - Clémence Fulleda

Des barrages vidés 

Du côté de la Société hydro-électrique du Midi (Shem), qui gère 12 barrages et une cinquantaine d'usines depuis Balma, en Haute Garonne, on ne s'affole pas non plus. 

On a vidé nos barrages pour accueillir la fonte des neiges. On a géré pour l'instant les différences de débit. Comme nos barrages sont vides, s'il y a des épisodes de crues, on pourra les absorber rapidement. - Christophe Nancel,  directeur des opérations à la SHEM

Christophe Nancel, directeur des opérations à la SHEM - Radio France
Christophe Nancel, directeur des opérations à la SHEM © Radio France - Clémence Fulleda