Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vers une vignette antipollution à Bordeaux à 2018 ?

dimanche 26 novembre 2017 à 18:57 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Un panel représentatif de citoyens de la Métropole a rendu un avis sur la vignette antipollution. S'il est validé par le comité de pilotage, les véhicules les plus polluants pourraient être interdits de circuler dans le centre-ville de Bordeaux les jours de pic de pollution.

Les véhicules sont classés en cinq catégories selon leur niveau de pollution.
Les véhicules sont classés en cinq catégories selon leur niveau de pollution. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

La vignette anti-pollution s'installe en France. Après Paris, Lille, Strasbourg, Lyon et Grenoble, c'est Toulouse qui rend obligatoire les vignettes Crit'air à partir de ce lundi. Les véhicules sont classés en catégories (de 0 pour les véhicules électriques à 5 pour les polluants). En cas de pic de pollution, la préfecture peut interdire certains véhicules de circuler.

A Bordeaux, donc, le projet est dans les cartons. Depuis un an, un panel de citoyens choisis pour "être représentatif de la diversité de la Métropole" se réunit pour étudier la question. Et il s'est déclaré favorable à la mise en place des vignettes, et même à la solution la plus radicale, à la plus grande surprise de Michel Duchène, vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports et déplacements. "C'est étonnant parce que par ailleurs, ce panel se plaignait des problèmes de stationnement et de circulation. Ça veut dire que, nous tous, même si nous avons tendance à râler, sommes concernés."

Une aide pour passer à des voitures peu polluantes

L'avis du panel citoyen doit désormais passer devant un comité de pilotage de Bordeaux Métropole, qui doit se réunir rapidement. Et s'il suit cet avis consultatif, les vignettes pourraient orner les pare-brise "dans le courant de l'année 2018. _Le périmètre défini sera celui du centre-ville,explique Michel Duchêne. Mais on ne veut pas non plus exclure une certaine partie de la population du centre-ville_". Pour cela, il compte s'appuyer sur une aide du gouvernement au 1er janvier, qui permettrait aux propriétaires des voitures les plus polluantes d'acheter un véhicule plus récent.

Les véhicules avec la vignette n°2 n'ont que peu de risques d'être interdits de circulation. - Maxppp
Les véhicules avec la vignette n°2 n'ont que peu de risques d'être interdits de circulation. © Maxppp - Maxppp

Les automobilistes bordelais, eux, sont mitigés. "On s'attaque encore au plus faibles, dit Alfred, révolté. Tout le monde n'a pas les moyens de s'acheter une voiture non polluante !" Joëlle, elle, a déjà fait le choix de vendre sa voiture qui roule au diesel, veille de 20 ans : "C'est dommage, parce qu'elle était bien, soupire cette mère de famille. Mais on nous a bien fait comprendre, que les propriétaires de voitures diesel ne seraient pas avantagés.". Enfin, Philippe, qui habite sur le Bassin d'Arcachon, se pose des questions plus pratiques : "Les gens qui habitent en ville, seront informés par l'affichage, la radio... Mais, moi j'ai peu de découvrir en arrivant à Bordeaux que je n'ai pas accès au centre ville !". Autant de questions qui devront être tranchées par le fameux comité de pilotage.

Les réactions des automobilistes bordelais.

Le tableau de classification des voitures.  - Aucun(e)
Le tableau de classification des voitures. - Ministère de la Transition écologique.