Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO - À Saint-Savinien, le ramassage des déchets se fait à cheval

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Depuis sept ans maintenant, à Saint-Savinien en Charente-Maritime, la collecte des déchets, l'été, c'est Verdille et Quichenotte qui s'en chargent. Les deux juments et leur voiture hippomobile passent là ou le camion poubelle ne peut pas, dans les rues étroites du centre historique.

Dans la commune, l'attelage est maintenant connu.
Dans la commune, l'attelage est maintenant connu. © Radio France - Thibault Lecoq

Saint-Savinien, France

Si vous croisez une voiture tirée par un cheval et pleine de déchets à Saint-Savinien, en Charente-Maritime, c'est tout à fait normal. La ville collecte les poubelles des habitants du centre-ville elle-même, car les rues sont trop étroites pour le camion de la Cyclad, l'organisme chargé de la collecte dans une grande partie du département. 

Elle récupère aussi les sacs dans les poubelles communales. Normalement, elle le fait dans un petit camion. Mais en été, c'est le rôle de Verdille et Quichenotte, deux belles juments percheron. Depuis 2012, c'est dans une voiture hippomobile que le ramassage se fait.

La voiture a été aménagée pour recevoir les différents bacs. Déchets ménagers, recyclables, et même le verre s'il y a besoin. Pour circuler sur la route, un gyrophare et des clignotants ont été installés. La voiture peut donc tout à fait circuler sur la route. En respectant le même code que les voitures à essence. Mais pour le meneur de l'attelage, Alain Berland, la cohabitation se passe bien. "Il faut être gentil des deux côtés. Ils voient qu'on fait des efforts pour les laisser passer et puis ils ont le sourire", assure-t-il. 

Une ambiance de travail beaucoup plus plaisante

Ramasser les déchets à cheval plutôt qu'en camion, c'est mieux selon Joël Marchadier. Il est l'employé communal chargé de la collecte. "Il y a le contact avec les gens, _le bruit du cheval le matin... C'est très agréable dans les rues_", estime-t-il. Cette manière de récupérer les déchets crée un vrai lien social : les enfants s'arrêtent souvent pour essayer de caresser la jument, les adultes sont plus impressionnés par la taille de l'animal. Et Alain Berland se réjouit que les usagers attendent le passage avec leurs poubelles dans la rue.

Verdille peut tirer jusqu'à une tonne cinq cents kilos de déchets sans trop se fatiguer. - Radio France
Verdille peut tirer jusqu'à une tonne cinq cents kilos de déchets sans trop se fatiguer. © Radio France - Thibault Lecoq

Cette collecte écologique a été mise en place l'été par la mairie pour diminuer l'impact carbone et le bruit. Bien sûr, ça a un coût. Il faut payer le meneur et la location des chevaux. Mais pour Corinne Sabouret, la conseillère municipale chargée des déchets, ça en vaut la peine. La mairie fait beaucoup de choses pour avoir une ville propre. Le prochain projet : installer des cendriers.