Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Après la tempête en Dordogne, elles ne peuvent plus vivre dans leur maison

vendredi 6 juillet 2018 à 15:45 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

La tempête du 4 juillet a fait des gros dégâts dans certaines communes de Dordogne. A Coulounieix-Chamiers, Lindsay et Claire ont vu le toit de leur maison s’effondrer après le passage de la pluie. Elles ne peuvent plus vivre à l'intérieur.

Le plafond de la maison est tombé dans le salon et dans la chambre.
Le plafond de la maison est tombé dans le salon et dans la chambre. © Radio France - Benjamin Fontaine

Deux jours après le passage de la tempête, la Dordogne panse ses plaies. Dans l'agglomération de Périgueux, la commune de Coulounieix-Chamiers a été l'une des plus touchées. Lindsay et Claire ne peuvent plus vivre dans leur maison, le plafond s'effondre.

"J'ai cru que mon chat avait joué avec les coussins" - Lindsay

"Je ne m'attendais pas à autant de violence quand l'orage est arrivé. J'ai tout fermé et j'ai entendu de l'eau couler dans la maison. Ça coulait par les luminaires, les interrupteurs, j'avais un bac à linges plein d'eau," raconte Lindsay, 28 ans, seule dans la maison au moment de l'orage. La jeune femme a rapidement prévenu son assurance qui a offert une nuit d'hôtel à cette Picarde et sa compagne. 

Le plafond est tombé sur le lit. - Radio France
Le plafond est tombé sur le lit. © Radio France - Benjamin Fontaine

"Le lendemain quand je suis revenu avec mon frère, j'ai vu le plafond du séjour au sol et des flocons d'isolant partout dans la maison. J'ai d'abord cru que le chat avait joué avec les coussins mais j'ai vite réalisé que ce n'était pas ça. Je me suis effondrée," confie Lindsay. 

Prévenue par téléphone, Claire est rapidement arrivée sur place. Les deux femmes ont rassemblé des vêtements et ont pu passer une nouvelle nuit à l'hôtel. "L'assurance nous en offre cinq mais _on ne pourra pas retourner dans la maison avant longtemps_. Il faut tout laisser en état avant le passage de l'expert le 23 juillet. C'est impossible d'habiter ici, les bandes du plafond s'en vont, ça peut tomber à tout moment," s'inquiète cette future gendarme réserviste. Arrivé dans la région il y a un an, le couple n'a pas de famille en Dordogne.

Un appel à la solidarité

"Mon patron veut bien nous prêter une chambre mais on a trois chiens et un chat, ce n'est pas très confortable. On aimerait être plus à l'aise dans un logement meublé," assure Lindsay. Lindsay et sa compagne lance donc un appel aux bonnes volontés qui pourraient leur trouver un logement pour passer les prochains mois. Si vous avez une solution à proposer vous pouvez contacter le standard de France Bleu Périgord au 05 53 53 82 82.