Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Comment le plastique nous empoisonne dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Malgré les efforts du syndicat mixte en charge des déchets, l'immense majorité des déchets plastiques n'est toujours pas recyclée dans les Pyrénées-Orientales. Anne-Leila Meistertzhreim, chercheuse au laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer, était notre invitée ce vendredi.

On ne rentre malheureusement jamais bredouille d'une collecte de plastiques sur le littoral / Illustration ici à Ste-Marie, dans les Pyrénées-Orientales en 2018
On ne rentre malheureusement jamais bredouille d'une collecte de plastiques sur le littoral / Illustration ici à Ste-Marie, dans les Pyrénées-Orientales en 2018 © Maxppp -

Pyrénées-Orientales, France

Vous ne regarderez plus jamais votre bouteille d'eau de la même façon ! Les plastiques sont absolument partout autour de nous, même dans l'eau minérale ! "Quand vous manipulez votre bouteille, quand vous la prenez dans votre main, vous projetez automatiquement des micro-particules de plastiques dans l'eau", explique Anne-Leila Meistertzhreim. Cette scientifique au laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer, et présidente de la société Plastic at Sea à Villeneuve-de-la-Raho, était notre Grande Témoin ce vendredi matin sur France Bleu Roussillon. 

"Il n'existe pas un plastique, mais des plastiques."

Selon les derniers chiffres disponibles, en 2016 en France, l'immense majorité de nos déchets plastiques n'est pas recyclée. Seuls 22 % des déchets peuvent être réutilisés. "Il n'existe pas un plastique, mais des plastiques. Dans la plupart des cas, on en ignore la composition exacte et dans ces conditions, impossible de les mélanger, soupire Anne-Leila Meistertzhreim. Si les bouteilles d'eau sont recyclées, tous les déchets plastiques de moins de 5 centimètres, eux, sont automatiquement brûlés. Beaucoup de déchets sont compactés et partent en bateau pour la Malaisie. Il n'existe aucune grande usine de recyclage en Europe !

Un plastique biodégradable comme un trognon de pomme

Concernant l'objectif réitéré cette semaine par Emmanuel Macron de 100 % de plastiques recyclés en 2025, Anne-Leila Meistertzhreim parle "d'erreur stratégique, car on ne peut pas recycler indéfiniment le plastique. Au bout d'un moment, il atterrit potentiellement donc dans la nature... Mieux vaut privilégier deux processus : d'abord un grand groupe de recyclage et puis l'autre possibilité, c'est de favoriser la voie du biodégradable avec des plastiques qui seraient donc compostables dans le jardin en même temps que la peau de banane et le trognon de pomme... Des solutions existent déjà avec du maïs, des bactéries ou du sucre de canne."

De nombreuses études ont montré ces dernières années que la mer Méditerranée est la mer la plus polluée de la planète par les plastiques. En cause notamment, la forte densité de population sur l'ensemble du littoral.