Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

VIDEO - COP 24 : en Dordogne, Pauline vous donne des astuces pour réduire vos déchets

dimanche 25 novembre 2018 à 16:53 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

A Périgueux, Pauline Massard jeune maman de 32 ans vient de créer un groupe "Zero Waste" pour apprendre aux Périgourdins à réduire la quantité de déchets qu'ils produisent.

Les distributeurs installés dans certains magasins permettent de réduire les déchets.
Les distributeurs installés dans certains magasins permettent de réduire les déchets. © Maxppp - Maxppp

"Réduisons vite nos déchets ça déborde !" dit la campagne de promotion. Ce constat, Pauline Massart, une Périgourdine de 32 ans le partage. Elle vient de lancer à Périgueux un groupe "Zero Waste" (zéro déchet) rattaché au mouvement "Zero waste France". 

"On veut informer, éduquer et donner des outils pour que les gens créent moins de déchets," explique Pauline Massart. Dans cette démarche, celle qui a aussi construit une maison 100% autonome en énergie et en eau, veut aussi apprendre aux Périgourdins à faciliter leurs achats sans déchets. "Ça passe par un changement du mode de consommation. C'est sûr qu'en allant dans les supermarchés on doit faire face à des emballages cartons plus importants que si on va chez son boucher de quartier ou sur le marché."

Changer ses habitudes pour mieux consommer

Selon Pauline Massart, les habitudes se mettent en place petit-à-petit. "Ça passe par avoir toujours avec soi un petit sachet papier, avoir une gourde au lieu d'acheter des bouteilles en plastique. C'est amené ses boîtes quand on va chez le boucher ou l'épicier. En plus on gagne du temps pour ranger quand on arrive à la maison."  

Le groupe Zero Waste envisage aussi d'aller prêcher la bonne parole auprès des politiques, des associations qui organisent des événements. "Je pense par exemple à certains marchés gourmands où l'on doit apporter ses couverts. Ça existe, il faudrait pouvoir le faire partout pour éviter les couverts jetables, même si ils sont biodégradables." Si le succès est au rendez-vous, d'autres groupes pourraient être créés en Dordogne, à Bergerac ou Sarlat.