Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO | Début des travaux à Plaisance pour Val Tolosa : les opposants face aux vigiles

lundi 10 octobre 2016 à 20:10 Par Jean Saint-Marc, France Bleu Occitanie

Des travaux préparatoires ont débuté sur le site du futur centre commercial Val Tolosa, à Plaisance du Touch, près de Toulouse. Les opposants au projet tentent de les perturber. Ce lundi ils entament une deuxième semaine d'action.

Les opposants font tout ce qu'ils peuvent pour perturber le début des travaux
Les opposants font tout ce qu'ils peuvent pour perturber le début des travaux © Radio France - Jean Saint-Marc

Plaisance-du-Touch, France

Ce n'est pas encore une ZAD, loin de là, mais les opposants à Val Tolosa haussent le ton. Ils entament une deuxième semaine d'action sur le site du futur centre commercial, à Plaisance-du-Touch. Des travaux "préparatoires", selon le terme de la mairie, ont débuté : une entreprise commence à clôturer le site de la Ménude.

Les vigiles ont été mandatés par la société chargée de clôturer le site, avec le soutien de la mairie de Plaisance-du-Touch, qui "a bien conscience que ça [lui] sera refacturé".

"Pour monter une ZAD il faut plus de monde, mais c'est une hypothèse qu'on envisage" – une des militantes

A ECOUTER | Marion, une des militantes

Val Tolosa c'est un feuilleton de près de 15 ans. Le premier permis de construire déposé a été annulé par la justice administrative. un second permis a été accordé par le maire de Plaisance, le socialiste Louis Escoula, en août dernier.