Climat – Environnement

VIDÉO - Des bébés cigognes à Maroilles

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord jeudi 17 juillet 2014 à 18:00

Ce sont seulement les deuxièmes naissances de bébés cigognes dans le département du Nord depuis des dizaines d'années.
Ce sont seulement les deuxièmes naissances de bébés cigognes dans le département du Nord depuis des dizaines d'années. © Rafaella Biry-Vicente - Radio France

Les cigognes ne sont pas qu'alsaciennes. Deux bébés sont nés il y a un mois et demi à Maroilles, dans le Nord. Et pour suivre l'évolution de ces cigogneaux chtis, ce mercredi, un technicien est allé les chercher dans leur nid pour leur poser une bague.

Les deux bébés cigognes sont nés il y a un mois et demi à Maroilles, dans le Nord. Leur nid était posé sur une plateforme installée par ERDF il y a 18 ans. Ce sont seulement les deuxièmes naissances de bébés cigognes dans le département du Nord depuis des dizaines d'années. Pour suivre les pérégrinations de ces cigogneaux chtis, ce mercredi, un technicien les a bagués (voir notre vidéo plus bas).

"C'est un oiseau mythique" - Hubert, naturaliste

Les deux bébés sont perchés sur leur nid car ils ne peuvent pas encore voler, et papa et maman veillent au grain en tournant autour du nichoir. C'est fin mai qu'Hubert a découvert l'heureux évènement. Ce passionné d'oiseaux du GPA (Groupe de naturalistes de l'Avesnois) était très ému : "La cigogne n'est plus un oiseau rare mais c'est un oiseau mythique ".

Un nid éloigné des poteaux électriques

Un carnet rose du GPA partagé avec ERDF qui a installé cette plateforme, comme trois autres dans l'Avesnois en 1997. Ce nid est loin des poteaux électriques. Et pour cause, ceux-ci restent très prisés des cigognes mais ils sont aussi très dangereux pour elles. Ainsi, explique Francis Poirier directeur adjoint d'ERDF dans le Nord,  " L'envergure de leurs ailes les met en danger. Elles peuvent se poser entre deux lignes et créer un court-circuit. C'est dangereux pour elles et pour les usagers du réseau ".

Chaque bébé cigogne est pesé, mesuré et examiné sous toutes ses coutures.  - Radio France
Chaque bébé cigogne est pesé, mesuré et examiné sous toutes ses coutures. © Radio France

Arracher quelques plumes

"BRWX ", c'est le nom de code du premier bébé qu'Albert Millot a bagué, pour suivre son évolution. Albert Millot mesure leurs ailes, leurs becs, les pèse, leur arrache même quelques plumes pour une analyse ADN, mais les cigogneaux un peu stressés restent amorphes. Toutes ces données seront transmises au Musée d'histoire naturelle. En attendant les deux bébés (dont on ne connaitra le sexe que si on les surprend pendant l'accouplement) vont bientôt prendre leur envol, avec un départ du Nord prévu d'ici 15 jours.

Vidéo : Des bébés cigognes à Maroilles.

Des bébés cigognes à Maroillespar francebleu-nordnormandie

Des bébés cigognes à Maroilles - reportage