Climat – Environnement

VIDEO - Economie d'énergie en Ile-de-France : nous sommes les meilleurs, indique Joëlle Colosio de l'ADEME

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 11 octobre 2016 à 9:28

Joëlle Colosio, directrice régionale de l'ADEME
Joëlle Colosio, directrice régionale de l'ADEME © Radio France - Martine Bréson

Joëlle Colosio, directrice régionale de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie) était l'invitée de France Bleu à 8h10. Elle parlé de la transition énergétique et elle a expliqué pourquoi l'Ile-de-France était en avance dans ce domaine.

Joëlle Colosio, directrice régionale de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie) était l'invitée de France Bleu à 8h10. L'ADEME propose toute cette semaine des "Visites climat". Cette série de visites, destinées surtout aux maitres d'ouvrage, aux élus, aux collectivités, est organisée pour découvrir des sites exemplaires. Plus de 500 personnes sont déjà inscrites.

L'Ile-de-France est très en avance par rapport aux autres régions et à d'autres pays. Beaucoup d'acteurs se sont déjà engagés pour la transition énergétique et de nombreuses innovations sont déjà en place. C'est en Ile-de-France qu'on a le plus d'installations pour le chauffage, indique Joëlle Colosio qui précise que 200 mille logements en profitent déjà dans notre région. Ces innovations pour le chauffage comme la biomasse à Sevran ou la géothermie à Grigny permettent non seulement de faire baisser les prix de 30 à 40%, indique Joëlle Colosio mais elles permettent aussi de maintenir ces prix dans la durée. Ils restent stables pour les trente ans à venir.

Chacun peut apporter sa petite pierre et participer à cette transition énergétique. Il y a le tri sélectif mais aussi l'isolation d'un logement. Ceux qui s'engagent peuvent profiter d'un crédit d'impôt pour changer des fenêtres par exemple. Pour faire le point, il suffit, conseille Joëlle Colosio, de se rendre auprès des Espaces info énergie. C'est là qu'on peut vous aider à aller vers des actions primordiales pour isoler votre logement.

Regardez l'interview de Joëlle Collosio à la fin de cet article

A retenir

L'Ile-de-France est en avance sur d'autres régions et d'autres pays en matière de mobilité et de chaleur renouvelable. "On est quand même la région sur laquelle on a le plus d’installations de géothermie au monde pour chauffer plus de 200 mille logements en Ile-de-France. Les "Visites climat" organisées pour la deuxième année consécutive vont permettre à des élus, des maitres d'ouvrage, d'échanger entre ceux qui ont fait des choses et ceux qui ont des idées pour faire de nouvelles choses dans ce domaine-là. Pendant une semaine, ils vont pouvoir visiter, échanger, voir des réalisations qui fonctionnent en Ile-de-France."

Les réalisations

Le site de Chronopost à Beaugrenelle à Paris qui est "un site exemplaire". "Ils ont travaillé à la fois sur une nouvelle flotte de véhicules qui sont des véhicules électriques mais également ils ont travaillé tout le circuit de livraison. En ville la livraison sur ces derniers kilomètres représente le plus d'enjeux aujourd'hui en matière de mobilité puisqu'il faut qu'elle soit propre, rapide et puis ils ont aussi travaillé sur ... l'aménagement des locaux et donc on a des approches de plus en plus globales"

Le forage de Grigny (91). La copropriété est dégradée et donc "l'arrivée de la géothermie va permettre de diminuer le coût de la chaleur et de le maintenir stable durant les trente prochaines années. Je trouve que sur cette zone-là, on a de l'eau sous le sol à plus de 90 degrés et donc c'est assez intéressant d'aller la chercher, d'alimenter un réseau de chaleur à la fois pour alimenter les bâtiments en eau chaude sanitaire mais aussi en chauffage". La facture de chauffage va baisser de 30 à 40% pour les habitants et le prix va être maintenu durant les trente prochaines années", indique Joëlle Colosio.

Transition énergétique : qui montre le plus l'exemple, le privé ou le public ?

"Les deux s'engagent. Le secteur privé est primordial pour accompagner les collectivités mais lorsqu'on voit une chaufferie biomasse telle qu'on va la voir à Sevran se mettre en place avec un budget engagé de 6,4 millions d'euros par la collectivité..."

Que peuvent faire les particuliers?

"Il faut à la fois de la technologie mais autant de changements de comportements. Et lorsqu'on fait chacun une action, on contribue à l'action globale. Il y a effectivement le tri sélectif, il y a aussi rénover, isoler son logement. En Ile-de-France, le premier poste de consommation d'énergie, c'est la consommation énergétique dans les bâtiments donc si chacun arrive à se projeter, arrive à réfléchir sur l'isolation de son logement et donc moins consommer au final, parce que les bâtiments rénovés consomment presque 90% d'énergie en moins, on aura fait un grand pas."

Regardez l'interview de Joëlle Colosio

Partager sur :