Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - En Isère, un étang complètement vidé de ses poissons

jeudi 16 novembre 2017 à 15:33 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère et France Bleu

L'étang de Montjoux a été vidé entièrement dimanche 12 novembre. Décision pour des raisons écologiques du Département de l'Isère, l'impressionnante opération a mobilisé 60 personnes et attiré les curieux.

Les bénévoles et employés du département ont sorti certains molosses de l'étang.
Les bénévoles et employés du département ont sorti certains molosses de l'étang. © Radio France - Département de l'Isère

Saint-Jean-de-Bournay, France

Ce n'est maintenant plus qu'une immense étendue de vase : l'étang de Montjoux, 61 hectares en Espace Naturel Sensible, a perdu de sa superbe. Surtout, il a perdu tous ses poissons ! Le dimanche 12 novembre a été dédié à vider l'étang de ses poissons, un processus long d'un mois, indispensable pour purger cet espace exceptionnel.

Opération gros bras

Depuis mi-octobre, l'étang était petit à petit vidé de son eau, mais les poissons restaient eux, regroupés dans une petite mare, subsistant et cohabitant dans un petit espace. Mais il fallait assécher complètement l'étang, et pour faire subsister les poissons, les sortir à la force des bras !

D'abord, "enfermer" les poissons dans un espace restreint, avec un filet à mailles fines. - Radio France
D'abord, "enfermer" les poissons dans un espace restreint, avec un filet à mailles fines. © Radio France - Alexandre Berthaud
Ensuite, passer des filets de plus en plus fins, pour retirer d'abord les gros poissons, puis petit à petit descendre en taille. Les caisses servent au transport des poissons. - Radio France
Ensuite, passer des filets de plus en plus fins, pour retirer d'abord les gros poissons, puis petit à petit descendre en taille. Les caisses servent au transport des poissons. © Radio France - Alexandre Berthaud
Ensuite les gros poissons vont dans des bassines vertes (à gauche), les autres sont triés sur les tables. - Radio France
Ensuite les gros poissons vont dans des bassines vertes (à gauche), les autres sont triés sur les tables. © Radio France - Alexandre Berthaud
Après la pesée, les petits poissons sont embarqués dans le camion. La plupart iront dans un étang voisin, les autres gardés par le pisciculteur chargé d'organiser l'opération. - Radio France
Après la pesée, les petits poissons sont embarqués dans le camion. La plupart iront dans un étang voisin, les autres gardés par le pisciculteur chargé d'organiser l'opération. © Radio France - Alexandre Berthaud

L'écologie d'abord

Mais pourquoi vider l'étang ? Ces étendues d'eau "deviendraient des forêts si on ne s'en occupe pas", explique Arnaud Tositti le gestionnaire du site pour le Département de l'Isère. Car la vase prend de plus en plus de place dans ces étangs crées par l'homme. Les poissons manquent d'espace pour se développer, et les oiseaux peuplant les roselières sont moins nombreux.

Alors on assèche, la vase va s'en aller, la végétation reprendre ses droits. Les poissons eux prennent la direction de l'étang Moul, sur la commune voisine de Chatonnay, "de telle sorte à ce que les pêcheurs puissent retrouver leurs poisons", l'étang de Montjoux sera lui rempli à nouveau à l'automne prochain "si tout va bien".

Parmi les nageurs qui ne reviendront pas dans l'étang : poissons-chats, les perches-soleils, les grémilles, des espèces invasives nuisibles à l'environnement, connues pour manger les œufs des autres ! Ces poissons là sont tués et partent à l'équarissage.

Spectacle en bottes de pluie

L'événement spectaculaire a attiré la foule des alentours. Les pêcheurs admirent les gros poissons qu'ils n'ont pas su attraper, certains esthètes viennent uniquement pour la couleur des carpes (voir vidéo). Les politiques vocalisent leur présence : "l'environnement c'est l'affaire de tous", s'exclame Jean-Pierre Barbier au micro.

Les gros poissons de la politique locale étaient là aussi : au centre, Jean-Piere Barbier, président du département. - Radio France
Les gros poissons de la politique locale étaient là aussi : au centre, Jean-Piere Barbier, président du département. © Radio France - Alexandre Berthaud

Le président du Département venu soutenir ses employés. Ce sont eux à moitié, à moitié des volontaires des clubs de pêche avoisinants qui ont vidé l'étang de ses poissons et les ont trié. Un buffet attendait les courageux à la sortie, mais aucune friture de l'étang n'était prévue au menu.