Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - En Dordogne, un drone pour repérer les pannes sur le réseau électrique

jeudi 5 juillet 2018 à 20:01 Par Charles De Quillacq, France Bleu Périgord et France Bleu

Après le passage de la tempête en Dordogne, ce jeudi soir, 50.000 foyers sont encore privés d’électricité. Pour réparer le réseau au plus vite, les équipes d'Enedis ont utilisé des drones pour repérer les pannes du réseau. Une première en France après une tempête.

Le drone utilisé par ENEDIS coûte 1 800 euros
Le drone utilisé par ENEDIS coûte 1 800 euros © Radio France - Charles de Quillacq

Dordogne, France

Après les intempéries qui ont touché la Dordogne ce mercredi 4 juillet, beaucoup de foyers sont encore privés d’électricité. Pour identifier les pannes et réparer le réseau du département au plus vite, en plus de leurs 400 agents sur le terrain, les équipes d'Enedis ont utilisé un drone. C'est la première fois que l'entreprise expérimente cette technique en conditions réelles, après des intempéries.

Une méthode beaucoup plus efficace  

Dans le Nontronnais, avec l'appareil équipé d'une caméra, les techniciens d'ENEDIS survolent les lignes électriques endommagées. En l'espace de cinq minutes, on peut vérifier des centaines de mètres. Une méthode beaucoup efficace que de repérer les pannes à pied et moins coûteux que d'utiliser un hélicoptère. "On peut faire en cinq minutes ce qu'on faisait en deux heure auparavant" explique Arthur un des techniciens.  

Deux pilotes en Dordogne

C'est une première pour Enedis dans des conditions de tempête. L'entreprise qui gère le réseau électrique secondaire a formé deux de ses salariés en Dordogne.Le drone utilisé lui coûte environ 1.800 euros. L'appareil peut se déplacer dans un rayon de deux kilomètres il a une autonomie de vol de 20 minutes.