Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Greenpeace lance une fausse agence immobilière pour profiter du réchauffement climatique

mercredi 22 novembre 2017 à 4:45 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord et France Bleu

Alors que les négociations sur le climat viennent de s'achever en Allemagne, Greenpeace lance le site internet d’une agence immobilière fictive. Elle permet de repérer les biens qui vont prendre de la valeur grâce à la montée des eaux, due au réchauffement climatique. La Côte d'Opale est concernée.

Pour acheter dès aujourd'hui les appartements qui se trouveront en bord de mer en 2100, à cause de la montée des eaux, Greenpeace lance une fausse agence immobilière
Pour acheter dès aujourd'hui les appartements qui se trouveront en bord de mer en 2100, à cause de la montée des eaux, Greenpeace lance une fausse agence immobilière - Greenpeace France

Côte d'Opale, France

Parier sur le réchauffement climatique et l’argent qu’il peut permettre de gagner, pour faire réagir les politiques, les industriels et le grand public. C'est la stratégie de l'association écologiste Greenpeace. Elle lance le site internet d’une agence immobilière fictive qui permet de repérer les appartements et les maison dont les prix vont grimper... avec le montée des eaux. Des biens qui seront, demain, en bord de mer.

L'association a utilisé les cartes de la Nasa et un scénario de réchauffement climatique de 5° d'ici 2100, ce qui entraînerait une hausse du niveau de la mer d'un mètre. La Côte d'Opale serait largement touchée, en particulier entre Calais et Dunkerque. Des cartes et un moteur de recherche d'annonces immobilières ont été associés, raconte Laurence Veyne, de Greenpeace France

Chaque internaute peut entrer le type de bien qu'il recherche, le prix auquel il peut l'acheter aujourd'hui et ce qu'il vaudra dans le futur, avec la plus-value dégagée en investissant dès aujourd'hui.

C’est ainsi qu'un appartement à 100 000 euros aujourd'hui vaudra 170 000 euros, à Saint-Omer, en 2100 ! C’est totalement cynique, mais c’est assumé par Greepeace :

C'est le cynisme de certaines entreprises qui ne veulent pas changer de stratégie industrielle et qui ne veulent pas investir suffisamment dans les renouvelables, que nous dénonçons. Il y a encore un manque d'ambition des Etats qui se contentent souvent de belles promesses et qui tardent à prendre les mesures vraiment efficaces pour limiter le changement climatique

Greenpeace a utilisé le pire scénario pour sa simulation : plus cinq degrés et un mètre de plus. Au rythme où vont les choses, ce sera au moins 3 degrés, alors que accords de Paris, de la Cop 21, disaient clairement, qu’il ne fallait surtout pas dépasser deux degrés.