Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Tour de France 2018

VIDÉO – Tour de France 2018 : découvrez le col du Portet, le "nouveau Tourmalet"

dimanche 22 juillet 2018 à 17:53 Par Mathieu Ferri, France Bleu Béarn et France Bleu Occitanie

L'arrivée de la 17e étape sera jugée dans un cadre inédit ce 25 juillet, dans les Hautes-Pyrénées. Un sommet haut de 2.215 mètres jamais exploré par la Grande Boucle, et goudronné pour l'occasion. Peut-être un futur "géant" du Tour dans les Pyrénées.

Sur les pentes du col du Portet, au-dessus de Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées)
Sur les pentes du col du Portet, au-dessus de Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées) © Radio France - Mathieu FERRI

Saint-Lary-Soulan, France

Ca sera l'attraction du Tour de France 2018 dans les Pyrénées, au final de l'étape Luchon/Saint-Lary ce mercredi 25 juillet. Avec ses 2.215 mètres d'altitude et sa pente corsée, le col du Portet pourrait faire une entrée fracassante dans la légende de la Grande Boucle.

La route avait été construite dans les années 1970, pour permettre notamment la construction de certains équipements de la station de ski de Saint-Lary-Soulan.  L'idée d'une arrivée sur le Tour de France 1982 fût évoquée à l'époque, mais elle ne s'était pas concrétisée. Depuis, le revêtement s'était dégradé, et la piste servait surtout aux agriculteurs et aux randonneurs.

Une route désormais goudronnée (au printemps dernier), pour le passage du Tour de France. Elle servira ensuite aux cyclistes amateurs. Ils sont d'ailleurs des milliers à venir du monde entier ces dernières semaines pour tester le col : d'Angleterre, d'Espagne, ou de Vendée. Avec sa montée raide, ses virages en épingle, et son final interminable, certains de ces cyclos estiment même que le col du Portet (2.215 mètres) pourrait bien détrôner le mythique col du Tourmalet, qui ne fait d'ailleurs "que" 2.115 mètres.

Depuis la vallée l'ascension, fait au total une quinzaine de kilomètres. La partie inédite de la montée se fait à partir d'Espiaube : huit kilomètres sur les quinze, avec des passages à 10%.

Découvrez la montée avec Emmanuel Bernia, chargé de l'organisation de l'arrivée du Tour de France, pour la commune de Saint-Lary.

Le col du Portet vu du sommet avec ses virages en épingle - Radio France
Le col du Portet vu du sommet avec ses virages en épingle © Radio France - Mathieu Ferri