Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Un canal asséché à Condé-sur-Vire pour évacuer la vase de la base de loisirs

mercredi 5 septembre 2018 à 17:19 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin

Vider l'eau d'un canal pour en curer 2500 mètres cubes de vase, c'est le défi titanesque qu'a relevé le syndicat de la Vire à Condé-sur-Vire. La vase avait complètement obstrué le canal de l'écluse, où sont situés les pontons de canoë-kayak de la base de loisirs.

Le canal de l'écluse, sur la base de loisir de Condé-sur-Vire, vidé et curé ce mercredi.
Le canal de l'écluse, sur la base de loisir de Condé-sur-Vire, vidé et curé ce mercredi. © Radio France - Marc Bertrand

Condé-sur-Vire, France

Deux énormes pelleteuses raclent le fond du canal, pour en extraire... de la vase. 2500 mètres cube de gadoue qui obstruaient complètement le canal de l'écluse ont été curés ce mercredi, sur la base de loisirs de Condé-sur-Vire. Ils empêchaient de faire du canoë-kayak, la vase occupant la zone des pontons. Les travaux sont impressionnants, il a même fallu vider et assécher le canal en construisant une digue, au mois de mai, avant de commencer à enlever la gadoue. 

Les pelleteuses doivent faire vite, parce que l'automne arrive, et la pluie va faire monter le niveau de la Vire : "Une crue comme celle de janvier pourrait passer au-dessus de la digue, c'est pour ça qu'on espère que les travaux se feront rapidement", explique le maire Laurent Pien. 

La vase récoltée servira à aplanir un champ

Si toute la vase devait être évacuée cette semaine, pour un coût de 40 000 euros, ensuite il faudra encore rénover la vanne de l'écluse, pour qu'à l'avenir elle puisse vidanger le canal sans besoin d'avoir recours à un nouveau curage. Ce devrait être fait d'ici novembre. Quant aux 2500 mètres cubes de vase séchée, ils sont déposés à 7 km de là, chez un agriculteur qui va s'en servir pour aplanir son champ ! En plus, c'est une terre de très bonne qualité, assure le maire de Condé-sur-Vire.