Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO - Un garagiste vendéen proposera bientôt de convertir nos véhicules thermiques en électriques

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le garage Brouzils Auto, en Vendée, a réussi à convertir la légendaire coccinelle en voiture 100% électrique. Le garage n'attend plus que l'évolution de la loi pour transformer nos véhicules thermiques en électriques, plutôt que d'en acheter des neufs.

Les Brouzils, France

Le moteur est toujours à l'arrière. Les batteries, elles, sont à la place du réservoir, et dans le capot avant : "Mais il y a toujours du coffre !", se félicite Jérémy Cantin. Au garage des Brouzils, en Vendée, on est des passionnés de Volkswagen coccinelle, et on aime les défis. Il y a deux ans, "après le dieselgate", les employés se sont lancés un pari : convertir une coccinelle de 1971 en voiture électrique dernier cri. Et ils l'ont fait. Tout seuls. De A à Z.

"C'était juste un délire entre nous au départ. Et puis, on s'est regardés, l'un a dit j'ai trouvé ci, l'autre a trouvé ça. Tous les composants étaient sur le marché, on n'avait qu'à les assembler."

Et ce n'est pas une voiture gadget. 150 km d'autonomie, une accélération qui colle au siège : le garage tient son modèle. Il ambitionne de se lancer dans la conversion des véhicules thermiques en électrique. Reste à attendre les autorités. Car en France, contrairement à l'Allemagne par exemple, la carte grise d'un véhicule thermique n'est plus valable s'il est converti en électrique

Une alternative à la casse automobile

"On a travaillé avec les parlementaires, et on va faire changer les choses avec la loi d'orientation des mobilités" en cours d'examen au parlement. Elle devrait être promulguée d'ici la fin de l'année. Ensuite, le garage pourra se lancer dans l'industrialisation de ce qu'elle a accompli pour sa coccinelle. 

Aujourd'hui recycler un véhicule thermique c'est un coût pour l'environnement. Et la prime à la conversion pousse à mettre à la casse des véhicules qui ont 10 ou 12 ans. L'alternative, c'est la conversion, on prolonge de 10 ou 20 ans la durée de vie des véhicules"

La coccinelle, elle, est "repartie pour 30 ans sans problème". Au départ, le garage va se concentrer sur les véhicules d'artisans, "parce que ce sont eux qui ont le besoin le plus urgent. Ils risquent de se voir interdire les centres-villes parce que leurs camions sont polluants, or c'est là où est leur activité". Et la conversion coûte moins cher que d'acheter un Peugeot Partner électrique par exemple.

Alors, pourra-t-on bientôt convertir sa petite citadine à l'électrique ? "Il faudra passer par son garagiste de proximité, qui ensuite nous enverra le véhicule pour une conversion. C'est important pour nous de soutenir le maillage des garagistes locaux", assure Jérémy Cantin. Au passage, le garagiste fera une révision complète du véhicule, l'étape obligée avant la transformation. Mais ce ne sera pas bon marché, du moins au départ : "Il faudra attendre quelques années que la pratique se développe pour voir baisser les prix"