Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Une falaise dynamitée pour dégager une route dans l'Oisans

lundi 29 janvier 2018 à 16:40 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère et France Bleu

Depuis un éboulement le 4 janvier dernier consécutif à la tempête Eleanor, la RD526 de l'Isère, reliant le Bourg-d'Oisans à Ornon, est coupée. Les travaux de dégagement étaient impossibles car un bloc de roche au-dessus menaçait de s'effondrer : il a été dynamité lundi 29 janvier.

Après l'explosion le conducteur de travaux était satisfait.
Après l'explosion le conducteur de travaux était satisfait. © Radio France - Alexandre Berthaud

Oulles, France

Trois coups de trompette pour prévenir, et puis l'explosion : plus de 1000 mètres cubes déversés en contrebas. Ce bloc, instable, bougeait et menaçait de s'effondrer toujours plus après chaque averse. Il rendait impossible des travaux sur la RD526, bloquée, et obligeait donc les habitants d'Ornon à faire un détour de 100 kilomètres pour aller travailler, depuis l'éboulement le 4 janvier.

Ne prendre surtout aucun risque

Impossible effectivement de dégager la route pour le département si cela impliquait une mise en danger quelconque des personnels travaillant sur le chantier. Car le bloc de 1 000 mètres cubes bougeait au gré des précipitations : en une semaine il s'était décalé de 15 centimètres. 

"On était sur de la roche qui allait tomber à un moment où à un autre", explique Valentin Le Bidan, responsable du pôle "Risques Naturels" au département de l'Isère. Il estime désormais à trois semaines le délai de réouverture de la route.

La falaise avant l'explosion. - Radio France
La falaise avant l'explosion. © Radio France - Alexandre Berthaud
Et après l'explosion. - Radio France
Et après l'explosion. © Radio France - Alexandre Berthaud

Réouverture de la route dans trois semaines

Il faut en effet encore dégager les gravas, sécuriser la zone, et veiller à ce que la roche en amont de celle qui a explosé soit stable. Elle sera également surveillée avec des capteurs.

Il reste encore beaucoup de travail pour dégager toute la route. - Radio France
Il reste encore beaucoup de travail pour dégager toute la route. © Radio France

Ensuite, les habitants d'Ornon pourront enfin sortir de leur semi-isolement. Depuis le 4 janvier ils doivent passer par La Mure pour rejoindre le Bourg-d'Oisans, soit un détour de 100 kilomètres. De nombreux habitants ont du mal à accepter les délais et certains éleveurs se retrouvent en difficulté.