Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Une quarantaine de personnes au rassemblement anti-pesticides à Châteauroux

vendredi 4 janvier 2019 à 20:26 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Nouvelle mobilisation pour le mouvement "Nous voulons des coquelicots" ce vendredi 4 janvier. Ils étaient une quarantaine à Châteauroux pour demander la fin de l'utilisation des pesticides.

La manifestation de ce vendredi 4 janvier était organisée par deux associations du département : Vigilance OGM 36 et Indre Nature.
La manifestation de ce vendredi 4 janvier était organisée par deux associations du département : Vigilance OGM 36 et Indre Nature. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

Ce vendredi 4 janvier, dans la soirée, plusieurs manifestations ont eu lieu en France pour réclamer l'interdiction des pesticides. A Paris, Dijon, Nancy... Cette mobilisation fait partie du mouvement "Nous voulons des coquelicots". C'est la quatrième depuis octobre dernier. Il y a également eu des rassemblements dans l'Indre, devant les mairies du Blanc, d'Argenton sur Creuse, de Clion. A Châteauroux, ils étaient près de 40 personnes place Monestier. 

Ils avaient tous sur leur veste, un coquelicot rouge. Ensemble, ils ont chanté pour demander la fin de l'utilisation des pesticides. "A bas, A bas ! A bas tous les pesticides ! Debout, Debout ! Les Amis des coquelicots", c'est que la "coqueliChorale" a notamment chanté sur l'air de "L'eau vive". 

Un quizz avec sur les pesticides a aussi été organisé place Monestier. Première question : en 2008, l'Etat français décide de réduire de 50% en dix ans l'utilisation des pesticides en milieu agricole. Quelle a été l'évolution réelle ?  

"La réponse, c'est qu'elle a augmenté de 22% entre 2008 et 2015, le problème c'est qu'on a investi 140 millions d'euros et tout ça, pour un échec total car on est loin des réductions", explique Jacques Lucbert, président d'Indre Nature

Les inscriptions pour la campagne d'analyses d'urines dans l'Indre ont lieu le 18 janvier, à 20 heures, à l'OKADIM au Poinçonnet.  - Radio France
Les inscriptions pour la campagne d'analyses d'urines dans l'Indre ont lieu le 18 janvier, à 20 heures, à l'OKADIM au Poinçonnet. © Radio France - Aurore Richard

Pour ces manifestants, les gouvernements n'agissent pas assez vite. Ils appellent donc les citoyens à se mobiliser de plusieurs façons. Chacun peut par exemple semer des plantes sauvages, aider à cartographier les espaces où les pesticides sont utilisés ou peu utilisés. 

Chacun est aussi appelé à participer à une campagne d'analyses d'urines censée faire apparaître des taux de glyphosate supérieurs à la limite maximale dans l'eau, selon l'association Vigilance OGM 36