Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉOS - Des pneus par milliers retirés des fonds marins à Golfe Juan

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

L'agence française pour la Biodiversité a lancé ce vendredi l'opération "25.000 pneus hors de l'eau". Durant un mois, une équipe de plongeurs va remonter des pneus jetés au fond de la baie de Golfe Juan il y a 30 ans, dans l'espoir de créer des récifs artificiels pour abriter les poissons.

L'Océa récupère 25 000 pneus dans la baie de Golfe Juan
L'Océa récupère 25 000 pneus dans la baie de Golfe Juan © Radio France - Violaine ILL France Bleu Azur

25.000 pneus usagés de toutes les tailles, de voitures, de tracteurs qui se délitent au fond de la baie de Golfe Juan entre Cannes et Antibes depuis plus de trente ans vont être remontés d'ici l'automne 2019. Des pneus mis en place dans les années 1970 pour tenter de créer des lieux d'habitats artificiels pour repeupler certaines espèces de poissons. 

des pneus par milliers posés à 30 mètres de fond au large de Golfe Juan
des pneus par milliers posés à 30 mètres de fond au large de Golfe Juan © Radio France - Violaine ILL France Bleu azur

L'opération dans le cadre de la Réserve Natura 2000 s'est révélée être un échec. Les pêcheurs ont signalé dès les années 80 la présence de pneus repêchés dans leurs filets. Les poissons n'ont jamais réussi à s'installer à l'intérieur de façon durable.

Dès les années 90, les premiers signes de pollution par des métaux lourds issus des pneus ont été analysés par laboratoire Ecomers de l'Université de Nice Côte-d'Azur. Il aura fallu encore attendre une vingtaine d'années pour mettre au point cette opération d'enlèvement de la totalité des pneus.

L'enlèvement coûte un million d'euros

Une vingtaine de personnes dont six plongeurs vont participer à une première remontée de près de 10.000 pneus sur les trois prochaines semaines. Une opération facile, car il suffit de passer un câble à l’intérieur du pneu "comme on enfile des perles puis de remonter les paquets à l'aide d'une grue" mais les scaphandriers au fur et à mesure des plongées voient de plus en plus mal en raison des boues remuées par l'enlèvement.

Une opération suivie grâce à la présence de nombreux capteurs de pollution qui resteront en place plusieurs semaines.

L'opération sera renouvelée au printemps puis à l'automne 2019. Une intervention d'un coût d'un million d'euros. Elle est financée à 80% par l'Agence Française pour la Biodiversité, un organisme public d'Etat et 20% par la Fondation Michelin.

Il faudra plusieurs années pour que les fonds marins de la réserve Natura 2000 de la baie de Golfe Juan gérée par aujourd'hui par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes retrouvent un éco-système naturel. Les scientifiques appellent cela la "résilience des fonds marins".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess