Climat – Environnement

VIDÉOS - Il y a 30 ans ans, le passage d'un ouragan en Bretagne

Par Typhaine Morin, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel jeudi 12 octobre 2017 à 18:37

15 personnes ont perdu la vie après le passage de la tempête en Bretagne
15 personnes ont perdu la vie après le passage de la tempête en Bretagne © Maxppp -

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1987, une tempête d'une violence inouïe balayait la Bretagne. Des rafales de vent jusqu'à 216 km/h ont été enregistrées à la pointe du Raz, dans le Finistère. Quinze personnes sont tuées et les dégâts matériels s'élèvent à 3,5 milliards d'euros.

Le 15 octobre 1987, une première dépression passe du côté de Ouessant et ne donne que quelques rafales de vent. Dans la foulée de cette dépression, une seconde se forme à l'arrière, au large du golfe de Gascogne, et se dirige vers la Bretagne. Dans la nuit, elle frappe la Bretagne avec des rafales jusqu'à 216 km/h enregistrées à la pointe du Raz.

"Un phénomène qui n'est pas rare"

Ce jour-là, la télévision publique, FR3 Rennes, propose à ses téléspectateurs un reportage avant l'arrivée de la tempête. Mais personne ne sait alors à quel point les dommages seront importants. Claude Fons, du centre départemental Brest-Guipavas de météorologie nationale, interrogé dans le reportage ci-dessous, explique que ce phénomène n'est "pas inhabituel". "Dans la deuxième quinzaine d'octobre, on rentre de plein pied dans des situations qui ont une tendance beaucoup plus hivernale. [...] A cette époque de l'année, sans être très fréquent, c'est un phénomène qui n'est pas rare".

Au petit matin, les dégâts sont énormes. Le paysage est "dantesque", raconte Emmanuel Yvon, journaliste à FR3 Rennes. Bâtiments, établissements scolaires, routes, forêts, ports, agriculture... Les dommages sont considérables et se chiffrent à 23 milliards de francs (3,5 milliards d'euros). Quinze personnes sont mortes. Un quart des forêts bretonnes sont détruites et 1,25 million de foyers sont privés d'électricité. Sur les bord de mer, de nombreux bateaux ont coulé ou se sont échoués. Plusieurs clochers d'églises n'ont pas résisté au passage de la tempête. L'église de Concarneau sera fermée puis démolie quelques années plus tard.

15 morts et 23 milliards de francs de dégâts

La tempête a aussi durement touché la Normandie, et plus encore l'Angleterre. En Bretagne, les quatre départements sont concernés. Dans les Côtes d'Armor (département alors appelé Côtes du Nord), les dégâts s'élèvent à 4 milliards de francs (764 millions d'euros). Saint-Brieuc en particulier, a subi de très nombreux dommages. Dans le Morbihan, les cours d'eau sont très abîmés, la facture s'élève à 2,6 milliards de francs (près de 400 millions d'euros). La note est lourde aussi dans le Finistère, où les dégâts se chiffrent à 2 milliards de francs (un peu plus de 300 millions d'euros). L'Ille-et-Vilaine est le département le moins touché, mais pour l'agriculture, les dégâts s'élèvent à 100 millions de francs (20 millions d'euros).

LIRE AUSSI ►► Sur le site de Météo France : l'ouragan du 15 au 16 octobre 1987