Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Inondations de Nîmes le 3 octobre 1988

VIDÉOS - Les images exceptionnelles du déluge sur Nîmes le 3 octobre 1988

mardi 2 octobre 2018 à 17:04 Par Isabelle Lassalle, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Dans la nuit du 2 au 3 octobre 1988, il y a trente ans, Nîmes et sa région subissent les plus violentes intempéries de leur histoire. Retour sur les images impressionnantes du déluge qui s'est déversé dans la ville de Nîmes et ses alentours.

Des voitures emportées par les eaux lors des inondation de Nîmes le 3 octobre 1988.
Des voitures emportées par les eaux lors des inondation de Nîmes le 3 octobre 1988. © Maxppp -

Nîmes, France

C'était il y a trente ans, dans la nuit du 2 au 3 octobre 1988, Nîmes et quelque 70 communes voisines sont submergées par des inondations exceptionnelles. Pendant huit heures, des pluies diluviennes s'abattent sur la ville et plus de 14 millions de mètres cube d'eau se déversent dans Nîmes. Retour en vidéo sur les images inouïes et spectaculaires de ce déchaînement torrentiel.

"Apocalypse à Nîmes", les images chocs du documentaire diffusé par les sapeurs-pompiers du Gard. Le lundi 3 octobre 1988, en quelques heures la pluie d'une année tombe sur Nîmes et sa région. Des torrents d'eau boueuse submergent la ville, emportant tout sur leur passage. Dans toute l’agglomération, la situation tourne vite à la catastrophe...

Les images d'un cameraman amateur qui a tout filmé sur le moment, lors du déluge à Nîmes le 3 octobre 1988, alors que les télévisions ne sont arrivées sur place que plus tardivement. Le journaliste Christophe Berg raconte, "Tout a basculé en quelques heures. C'est d'abord l'orage, un orage très violent, accompagné d'une pluie sans fin puis très vite, le Gard, un fleuve capricieux, sort de son lit"...

Le soir même de la catastrophe, un pari est pris : rendre à Nîmes et sa région un visage habituel en moins de quinze jours : déblaiement des rues, nettoyage des immeubles et des maisons, toute la ville et les alentours deviennent un chantier à ciel ouvert.