Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vierzon : l'ONF s'adapte au réchauffement climatique

samedi 8 décembre 2018 à 18:54 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

L'office national des forêts teste de nouvelles essences d'arbres en Sologne. 50.000 plants d'une espèce plus résistante de pins viennent d'être plantés sur 25 hectares en forêt de Vouzeron, près de Vierzon.

50.000 Pinus Rigida, un pin originaire d'Amérique du Nord sont plantés en forêt de Vouzeron par l'office national des forêts.
50.000 Pinus Rigida, un pin originaire d'Amérique du Nord sont plantés en forêt de Vouzeron par l'office national des forêts. © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

Les changements climatiques qui entraînent de plus en plus d'inondations l'hiver et de sécheresses ou de canicules l'été, font mourir les chênes. 

Ce chêne au centre de l'image est mort. Il avait pourtant pas loin de 170 ans. - Radio France
Ce chêne au centre de l'image est mort. Il avait pourtant pas loin de 170 ans. © Radio France - Michel Benoit

L'ONF réfléchit donc à implanter de nouvelles variétés plus adaptées aux sols et au climat de Sologne.  Ces plants qui viennent d'être mis en terre sont des Pinus Rigida dont les graines proviennent d'arbres déjà présents mais en petits nombres en forêt de Vouzeron, des arbres qui se plaisent très bien chez nous et très particuliers : " C'est un arbre qu'on rencontre plutôt en arboretum car c'est une particularité botanique, explique Alexis hachette, responsable de l'ONF à Vierzon. Son tronc est recouvert de gourmands, mais ce qui nous intéresse, c'est sa très grande rusticité. Il ne souffre pas trop du manque d'eau notamment, il résiste très bien aux maladies et aux parasites et c'est un bon bois d'oeuvre à commercialiser." 

Le tronc du Pinus Rgida est parsemé de gourmands. C'est très curieux. - Radio France
Le tronc du Pinus Rgida est parsemé de gourmands. C'est très curieux. © Radio France - Michel Benoit

Le visage de la forêt solognote va donc changer.  L'office national des forêts mise également sur le séquoia semperviren (séquoia toujours vert), originaire également d'Amérique du nord (comme le pinus rigida). L'ONF va en planter quelques milliers dans deux ans pour des essais. 

Alexis hachette, responsable de l'Office National des Forêts, à Vierzon - Radio France
Alexis hachette, responsable de l'Office National des Forêts, à Vierzon © Radio France - Michel Benoit

On en rencontre quelques spécimens de 35 à 40 mètres en foret de Vierzon : " C'est un arbre très intéressant car ceux qu'on voit déjà ici sont assez âgés. Ils ont prouvé leur résistance au gel lorsque les hivers étaient beaucoup plus rigoureux qu'aujourd'hui et surtout il arrivent à grandir en recueillant l'humidité de l'air. Leurs besoins en eau sont donc très faibles, ce qui constitue un gros atout pour les étés à venir." renchérit Alexis Hachette. 

Deux séquoias sempervirens, de près de 40 mètres, en forêt de Vierzon. - Radio France
Deux séquoias sempervirens, de près de 40 mètres, en forêt de Vierzon. © Radio France - Michel Benoit

Le séquoia est également un très bon bois de parement qui ne nécessite aucun traitement.