Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Viggianellu : poubelle de la Corse ?

lundi 14 janvier 2019 à 10:26 Par Patrick Vinciguerra et Maxime Becmeur, France Bleu RCFM

Avec Prunelli di u Fium'Orbu, Viggianellu accueille les ordures ménagères de l'ensemble de la Corse. Un centre d'enfouissement qui connaît régulièrement des pics quand le premier est bloqué, ce qui provoque le ras-le-bol des élus de la région. Ils ont dit non à un projet d'extension.

Toujours plus de déchets...
Toujours plus de déchets... © Maxppp -

Corse, France

U troppu stoppia... Le conseil communautaire du Sartenais-Valincu-Taravu, qui devait rendre un avis consultati avant l'enquête publique, sur le projet d'extension du centre d'enfouissement technique  de Viggianellu, dit NON. Les conseillers ont en effet rendu un avis défavorable, 21 voix contre 2. Ils dénoncent  une surexploitation du site. "A chaque fois que le centre de Prunelli di u Fium'Orbu ferme, c'est Viggianellu qui doit  compenser", se plaignent les élus de la région. 2018 a d'ailleurs été marquée par un nouveau record : 126.000 tonnes de déchets y ont été enfouies, soit trois fois la capacité normale". 

Il y a des risques pour la santé publique, des risques routiers aussi en raison du trafic

Pour ne rien arranger, le Syvadec demande désormais une extension de la capacité à 220.000 tonnes.   Dans la micro-région, le projet inquiète. "Il y a des risques pour la santé publique, des risques routiers aussi en raison du trafic", estime Jean Péréney, premier adjoint au maire de Viggianellu et vice-président de l'intercommunalité.

L'inquiétude des élus de la région