Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Vigilance rouge canicule dans le Gard : tous concernés

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Des moyennes de 44 voire 45 degrés sont attendues ce vendredi dans le département du Gard qui sera placé en vigilance rouge dès 10 heures. De nouvelles mesures ont été prises par la préfecture.

Des enfants tentent de se rafraîchir avenue Feuchères à Nîmes (Gard)
Des enfants tentent de se rafraîchir avenue Feuchères à Nîmes (Gard) © Radio France - Sylvie Duchesne

Gard, France

C'est une première en France. Le Gard est placé en vigilance rouge canicule à partir de 10 heures ce vendredi matin. Une vigilance qui court jusqu'au samedi six heures. Les températures maximales sont prévues entre 42 et 44 degrés en général voire 45 degrés localement. La nuit la plus chaude sera celle de vendredi à samedi où le mercure oscillera entre 22 et 26 degrés. Face à ces prévisions, la préfecture du Gard a pris de nouvelles mesures. 

Sur les routes

Les fortes chaleur ont entraîné une pollution à l'ozone dans le Gard. Conséquence : la vitesse sur les autoroutes du département (A9 et A54) est limitée à 110 km/h. Sur le réseau secondaire, il faudra également lever le pied à 70 km/h. Sur la Nationale 106, la limitation de vitesse passe à 90 km/h. Les autorités recommandent aux premiers vacanciers d'éviter de prendre la route ce vendredi sauf nécessité.

Dans les écoles

Les parents sont autorisés à garder leurs enfants à la maison. Les écoles assureront seulement l'accueil des élèves, sans activités éducatives ni sportives. La ville de Nîmes a par exemple décidé de fermer l'ensemble de ses groupes scolaires ce vendredi.

"Si l'école est fermée parce qu'elle ne convient pas pour accueillir des enfants par fortes chaleurs d'autres locaux seront offerts par les municipalités." - Didier Lauga, préfet du Gard

Dans les hôpitaux

Il y a eu cinq entrées liées à la canicule mercredi au CHU de Nîmes, sept pour la journée de jeudi mais aucune hospitalisation. Des lits sont en train d'être libérés grâce à des déprogrammations d'interventions chirurgicales non urgentes. Des renforts de personnels et d'ambulances sont aussi mobilisés. Le plan bleu des EHPAD a été activé pour être plus réactif avec les urgences.

"Une personne en bonne santé peut mourir de déshydratation sévère, d'un coup de chaleur d'autant plus si elle réalise une activité physique à l'extérieur." - Jonathan Treille, médecin au Samu   

Certaines manifestations annulées

Toutes les manifestations sportives doivent être annulées jusqu'à dimanche. En ce qui concerne les concerts programmés aux arènes de Nîmes, une distribution d'eau sera assurée par une association aux abords du monument.

"On demande aux organisateurs d'abrivados d'adapter les horaires aux périodes les moins chaudes de la journée mais aussi d'avoir le souci d'abreuver les animaux voire de les asperger." 

La ministre de la Santé sera à Nîmes ce vendredi. Agnès Buzin visitera les urgences.