Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Inondations dans l'Aude

Villegailhenc pressé d'oublier les inondations en 2019

mardi 1 janvier 2019 à 18:41 Par Simon Cardona, France Bleu Occitanie

Les habitants de Villegailhenc ont vécu une fin d'année 2018 épouvantable. Ils espèrent que 2019 sera l'année du renouveau et de la reconstruction. Pour, enfin, faire un trait sur les inondations d'octobre.

Il y a encore beaucoup d'habitations en ruine dans le centre de Villegailhenc
Il y a encore beaucoup d'habitations en ruine dans le centre de Villegailhenc © Radio France - Simon Cardona

Aude, France

Le centre du village de Villegailhenc est désert, trois mois après les inondations dans l'Aude. Beaucoup de maisons sont toujours en ruine, les souvenirs du drame sont encore bien présents dans les têtes des Villegailhencois. Ces derniers espèrent que ce sera de l'histoire ancienne en 2019.

"Il faut que les habitants reviennent pour faire vivre notre village."

Le 14 et 15 octobre 2018, le département de l'Aude connait trois mois de pluie en seulement quelques heures. Des routes éventrées, des ponts brisés, des maisons dévastées et un lourd bilan : 14 morts et plus de 70 blessés. 

Trois mois après, Pauline a toujours autant de mal à reconnaitre le village de son enfance : "Quand on voit tout ça, c'est difficile d'oublier." Autour du Trapel et du Merdaux, les deux cours d'eau qui ont causé l'inondation, les maisons sont en ruine, désertées par les habitants. "Il faut qu'ils reviennent pour faire revivre notre village. Là on n'a plus rien, à part de la casse un peu partout", regrette la lycéenne. 

"Des promesses non tenues."

"Le problème, c'est que beaucoup de gens qui ont été forcé de quitter le village n'ont toujours rien perçu des assurances, explique Rachid. Ces dernières envoient leurs propres experts, leurs contre-experts... On aimerait que ça aille plus vite, pour essayer de tourner la page, ou tout du moins aller de l'avant."

Une trentaine d'habitants sinistrés de Villegailhenc ont fêté le réveillon de la Saint-Sylvestre ensemble - Radio France
Une trentaine d'habitants sinistrés de Villegailhenc ont fêté le réveillon de la Saint-Sylvestre ensemble © Radio France - Simon Cardona

"Il y a eu des promesses non tenus, renchérit Norbert. Ce Villegailhencois a fêté le réveillon avec ses voisins, devenus des amis depuis. Les assurances ont dit que tout serait réglé en deux mois. Il y a des gens qui sont dans des situations financières extrêmes et les assurances ne réagissent pas. Vous êtes traumatisé et vous devez en plus vous mobiliser pour obtenir ce qui vous est dû. Il faut que les politiques reprennent la main pour forcer les assureurs à accélérer la procédure."

L'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 126 communes du département touchées par les intempéries. La Fédération française de l'assurance (FFA) a estimé le cout total des inondations à 220 millions d'euros.