Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Villeneuve-Saint-Georges : après les inondations, la commune veut racheter les terrains des sinistrés

-
Par , France Bleu Paris
Villeneuve-Saint-Georges, France

La commune du Val-de-Marne veut donner un coup d'accélérateur à son projet de renaturation des berges de l'Yerres, pour sécuriser les habitants aux risques d'inondations. La mairie, qui demande une aide de l'Etat, a déjà racheté 60% des parcelles inondées, le long du chemin des pêcheurs.

Les maisons rachetées vont être détruites pour mettre en place le projet de renaturation des berges
Les maisons rachetées vont être détruites pour mettre en place le projet de renaturation des berges © Radio France - Pauline Pennanec'h

Un mois après la visite d'Emmanuel Macron à Villeneuve-Saint-Georges, la situation commence doucement à bouger. Il y a urgence : alors que les sinistrés se remettent à peine de la dernière crue de l'Yerres, la mairie souhaite accélérer son projet de renaturation des berges, enclenché depuis 2010. Pour sécuriser les habitants aux risques d'inondations, elle rachète les parcelles inondées, celles en zone rouge. Elle a déjà acquis 60% des parcelles, le long du chemin des pêcheurs, dans le quartier Belleplace-Blandin.

À LIRE AUSSI ► Des habitants inquiets à Villeneuve-Saint-Georges : "Le niveau monte !"

Mais certains habitants, propriétaires de leurs maisons, ne peuvent pas se le permettre. José, a tout perdu au premier étage de sa maison, une seconde fois : "C'est un carnage ! Il y a une quinzaine de centimètres de vase, de boue, et puis... il y a des excréments, car ça vient aussi des égouts !" Il va mettre plusieurs mois à tout remettre en ordre.

Moi je veux bien la vendre, mais le seul problème, c'est que je partirais avec des intérêts dans le dos !

La mairie l'a contacté, avec une proposition de rachat à la clé : "J'ai acheté ma maison 260.000 euros, et la mairie m'en propose le même prix. Si je la revends aujourd'hui, je me retrouve sans logement, avec trois enfants, et avec à peu près 30.000 euros de crédit à payer encore. C'est impossible !"

Plusieurs habitations inondées, Chemin des Pêcheurs à Villeneuve-Saint-Georges. Le 08.01.18
Plusieurs habitations inondées, Chemin des Pêcheurs à Villeneuve-Saint-Georges. Le 08.01.18 © Radio France - Valentin Dunate

"Il y a un enjeu de protection des habitants qui est important"

Certains habitants cherchent à vendre leurs maisons, notamment à la mairie. D'autres ne manifestent pas le besoin de partir, selon Lionel Chabert, le directeur de cabinet à la mairie de Villeneuve-Saint-Georges : "Mais cela devient invivable pour eux. On est sur une zone rouge, donc qui dit zone rouge, dit zone non habitable, non constructible." 

Si la méthode à l'amiable du rachat des terrains ne fonctionne pas avec certains, cela ira plus loin. José lui affirme qu'il ne se laissera pas faire, quitte à aller jusqu'au tribunal.

Réunion avec le Préfet du Val-de-Marne

Le projet de renaturation des berges de l'Yerres, qui vise à préserver la faune et la flore des berges, est un grand enjeu pour la commune, qui n'a pas les moyens de l'assumer seule. Aujourd'hui, elle est aidée par le département du Val-de-Marne (à 20%), et l'Agence de l'eau Seine Normandie (à 60%). Une réunion avec le Préfet du Val de Marne est prévue est prévue le 21 mars prochain, pour piloter la suite des avancées, et demander une aide de l'Etat, notamment financière. 

L'Etat a déjà débloqué un fonds d'urgence au profit des habitants les plus fragiles. Selon la Préfecture, 26 personnes sinistrées ont été prises en charge ce vendredi par le SIAO 94.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu