Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vinci dénonce des actes de violence contre les ouvriers du futur contournement de Strasbourg

mardi 9 octobre 2018 à 18:23 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La direction du groupe Vinci s'inquiète du climat d'hostilité qui entoure le chantier du GCO. Les salariés de Vinci et de ses sous-traitants sont insultés et menacés physiquement par les opposants, affirme le directeur général adjoint, Pierre Coppey.

Manifestation contre le GCO le 8 septembre à Strasbourg
Manifestation contre le GCO le 8 septembre à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

La direction du groupe Vinci dénonce l'hostilité constatée à l'égard des ouvriers du chantier du GCO, le grand contournement ouest de Strasbourg, ouvrage très controversé. Elle vise à la fois les salariés de Vinci" et de ses sous-traitants, ARCOS et SOCOS.  Vinci s'inquiète par exemple d'une photo parue dans la presse il y a quelques jours qui montre un simulacre de pendaison devant la mairie de Kolbsheim, avec un militant anti-GCO vêtu comme un ouvrier de chantier.

"Ce qui me conduit à prendre la parole aujourd'hui", précise dans un communiqué Pierre Coppey, directeur adjoint de Vinci, "c'est la violence sans précédent à laquelle sont confrontés les salariés de Vinci et des entreprises travaillant sur ce projet. Nombreux sont ceux d'entre nous qui sont insultés quotidiennement ou menacés physiquement. Ce n'est pas acceptable".

Un combat judiciaire de longue haleine

Le tribunal administratif de Strasbourg a rejeté le 25 septembre une requête en référé de l'association Alsace Nature. L'association de défense de l'environnement contestait l'arrêté préfectoral qui autorise la mise en chantier de ce projet de rocade

Pour ses partisans, le projet de GCO doit délester l'autoroute A35, qui traverse la capitale alsacienne. L'A35 draine un énorme trafic pendulaire ainsi que le trafic de transit du nord au sud de l'Alsace. La mise en service de cette rocade payante de 24 km, que ses promoteurs appellent déjà le COS, contournement ouest de Strasbourg, est prévue en 2021.  Riverains et opposants craignent une dégradation de la qualité de l'air. Ils dénoncent la disparition de terres agricoles et la mise en danger d'espèces protégées.