Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 2.000 pneus sortis des profondeurs à Golfe-Juan

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur

C'est une première en Méditerranée : 2.500 pneus enfouis à 30 mètres de fond depuis 30 ans sont sortis de l'eau cette semaine à Golfe-Juan.

Des centaines de pneus immergés sortis de l'eau
Des centaines de pneus immergés sortis de l'eau © Radio France - VD

Au total, quelque 25.000 pneus s'entassent à 30 mètres de profondeur dans cette zone. Des pneus installés sous l'eau, comme partout dans le monde, pour former des récifs artificiels dans les années 1980. En Floride par exemple, deux millions de pneus ont été immergés à cette époque. Sauf que cette solution n'a pas vraiment fonctionné et surtout, que ces pneus peuvent dégager des substances toxiques.

Pour Elodie Garidou, chargée de mission restauration et habitat artificiel à l'agence des aires marines protégés, "on a énormément changé de mentalité en 30 ans. À l’époque, le projet était soutenu par des scientifiques. On disait qu’on allait restaurer une zone. Aujourd'hui, on est choqué, à l’époque, pas du tout."

Ils sont donc huit plongeurs à se relayer toutes les demi heures, à remonter à chaque fois des dizaines de pneus. S'il a fallu attendre 30 ans pour les retirer, c'est d'abord parce qu’ils sont invisibles, mais aussi et surtout parce que la société a évolué.

Patrice Francour est professeur d’écologie et directeur du laboratoire Ecomer au laboratoire de Sophia Antipolis : "Le principe c’est de mettre au fond une couverture minérale, explique t-il. Et si ça marche bien, on pourra proposer dans le futur un enlèvement total des pneus avec une restauration des fonds."

Sur le site, il reste encore plus de 22.000 pneus à repêcher.

Scaphandrier  - Radio France
Scaphandrier © Radio France - VD
Le bateau installé à Golfe Juan pour sortir les pneus de l'eau  - Radio France
Le bateau installé à Golfe Juan pour sortir les pneus de l'eau © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu