Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Voies sur berges : Nicolas Hulot invite Anne Hidalgo et Valérie Pécresse à son ministère" pour trouver une solution"

mardi 13 mars 2018 à 10:52 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris

Le ministre de la Transition écologique et solidaire était mardi matin l'invité de France Inter. Interrogé sur les voies sur berges à Paris, il a invité la maire de Paris, la présidente de la région Ile-de-France et les présidents des départements à se réunir à son ministère.

Illustration piétonnisation des voies sur berges
Illustration piétonnisation des voies sur berges © Maxppp -

Paris

Nicolas Hulot, invité de nos confrères de France Inter mardi matin a évoqué l'épineuse question des voies sur berges. 

Moi, Je souhaiterais qu'Anne Hidalgo et Valérie Pécresse et les présidents des départements qui sont autour de Paris intramuros, peut-être viennent à mon ministère, et qu'on regarde ensemble comment on peut faire en sorte que cette décision soit moins brutale pour les automobilistes.        

Il a évoqué des parkings qui permettent aux automobilistes de laisser leurs voitures, "à des tarifs évidemment raisonnables", aux portes de Paris.

La maire de Paris Anne Hidalgo a signé la semaine dernière un nouvel arrêté maintenant la fermeture à la circulation automobile des voies basses sur la  rive droite de la Seine, passant outre l'annulation par le tribunal administratif de Paris de cette mesure.  La présidente de région Valérie Pécresse propose de son côté qui plaide pour un "scénario de piétonnisation douce" des quais de Seine.