Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Voivres: il faudra au moins deux ans pour évacuer les 22.000 tonnes de déchets

lundi 8 septembre 2014 à 18:52 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Six mois après la liquidation de l'entreprise MBM, des montagnes de déchets sont toujours stockées dans la zone artisanale Clottées. Pour éviter tout risque de pollution, les services de l'Etat ont ordonné des mesures de protection avant l'évacuation définitive des morceaux de verre.

Une décharge à ciel ouvert, zone artisanale Clottées, à Voivres
Une décharge à ciel ouvert, zone artisanale Clottées, à Voivres © Radio France

Manuel

La société MBM était spécialisée dans le démantèlement d’écrans de télévisions et d’ordinateurs. Elle nettoyait d’abord les tubes cathodiques, en enlevant les poudres luminescentes, puis concassait le verre afin de le revendre pour qu’il soit revalorisé. Dans un premier temps, ce sont les services des douanes qui se sont étonnés de la destination finale du verre : le Brésil , pays dans lequel la France ne peut exporter de tels déchets compte tenu des conventions qu’elle a signées. La société MBM s’est alors retrouvée sans filière. Mais au lieu de rechercher d’autres débouchés, elle a continué à accueillir de vieux téléviseurs à Voivres-Lès-Le-Mans et à stocker sur place les déchets. 22.000 tonnes de verres ont ainsi été amassés. Certains tubes cathodiques ont été broyés "en vrac", sans précaution particulière.

"Depuis le temps que c'est là, ça devrait être parti!"

Les services de l’Etat qui se sont rendus sur place ont ordonné des analyses et un inventaire. D’après la DREAL  : la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement en Sarthe, la majorité de ces déchets (18.600 tonnes) ne présente pas de risque de pollution. Le reste : *3.400 tonnes, _est** potentiellement dangereux_* , en raison de la possible présence de plomb et de poudres luminescentes. Les services de l’Etat ont demandé au liquidateur judiciaire de la société MBM de protéger ces déchets pour éviter toute fuite.

Le reportage France Bleu Maine de Bertrand Hochet

Par ailleurs, 100 tonnes de poudres luminescentes sont stockées à l’abri et doivent être évacuées en premier car elles présentent un danger. D’après la DREAL, il faut compter* au moins deux an *s avant que l’ancienne usine MBM de Voivres-les-le-Mans soit entièrement nettoyée. 

Gilles Ledoux, de la DREAL: "Il reste 3.400 tonnes pour lesquelles on a demandé une protection particulière"