Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Vosges : un système de sauvetage en montagne ultra-performant inauguré sur la route des Crêtes

mardi 3 avril 2018 à 19:57 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Sud Lorraine

Cette nouveauté technologique va sauver des vies dans les Vosges. Il s'agit d'un système de sauvetage en montagne ultra-performant. Il a été inauguré ce mardi matin, route des Crêtes. Grâce à leur nouveau récepteur, les secours interviendront plus rapidement et beaucoup plus précisément.

Grâce à ce nouveau récepteur, les secours sont alertés en moins de trois minutes après le déclenchement de votre balise.
Grâce à ce nouveau récepteur, les secours sont alertés en moins de trois minutes après le déclenchement de votre balise. © Radio France - Lucas Valdenaite

Route des Crêtes, La Bresse, France

Imaginez, vous partez en randonnée dans les Vosges et vous vous blessez, ou vous vous égarez. Malchance supplémentaire : vous ne pouvez pas appeler les secours car votre portable ne capte pas. Heureusement, vous avez pris votre balise et vous déclencher l'alarme.

En moins de trois minutes, Guy et Didier reçoivent votre signal. Ils travaillent à l'Association des radio-transmetteurs au service de la sécurité civile (ADRASEC) : "Quand une balise se déclenche, on prévient tout de suite les autorités en donnant les coordonnées GPS de la balise."

"Ce qui change pour nous, c'est beaucoup moins de personnes déployées et peut-être des vie sauvées plus rapidement."

Une balise a une durée de vie de sept ans, et en cas de déclenchement, les batteries tiennent 24h. - Radio France
Une balise a une durée de vie de sept ans, et en cas de déclenchement, les batteries tiennent 24h. © Radio France - Lucas Valdenaire

Avec ce nouveau système, les gendarmes sont donc alertés plus vite. Et surtout, ils savent précisément où aller, à sept mètres près (si le signal est très mauvais, cela va jusqu'à cent mètres). Une avancée majeure pour l'adjudant-chef Fabrice Didier, du peloton de gendarmerie de Xonrupt-Longemer. "C'est sûr qu'avant, on n'avait pas ce moyen, confirme-t-il. On comptait uniquement sur l'appel des témoins, sur ce qu'ils voyaient, les chemins empruntés. Bref, c'était difficile de localiser précisément."

Chaque balise a une durée de vie de sept ans, et en cas de déclenchement, les batteries tiennent 24h. Une bonne nouvelle pour les randonneurs mais aussi les passionnés du ciel, comme l'explique Philippe Derexel de l'ADRASEC dans les Vosges :

"Depuis samedi dernier, les pilotes d'avions ou d'ULM ont le droit de déclencher leur balise en vol si, malheureusement, ils sont obligés de se crasher."

Un récepteur comme celui du Chitelet, route des Crêtes, peut capter les balises jusqu'à 50km maximum.  - Radio France
Un récepteur comme celui du Chitelet, route des Crêtes, peut capter les balises jusqu'à 50km maximum. © Radio France - Lucas Valdenaire

Ce récepteur nouvelle génération est une première en France et "un atout pour l'attractivité des Vosges" déclare François Vannson, le président du conseil départemental : "Le fait de proposer aux adeptes de la randonnée un dispositif de géolocalisation, cela permet d'apporter un argument supplémentaire pour venir pratiquer ces sports dans le massif."

Une bonne nouvelle aussi sur le terrain économique car Eric Matysiak (l'entrepreneur qui a conçu ces récepteurs dans son entreprise de Charente-Maritime) souhaiterait en installer partout dans le massif et ainsi maximiser sa couverture. Pour cela, il compte s'implanter directement sur place, dans les Vosges : 

"On a vraiment l'intention de créer sur Anould, un centre de réception de ces balises (...) et ensuite partir à la conquête des autres massifs en France et en Europe." 

Une balise coûte entre 250 et 300 euros mais vous pouvez aussi l'emprunter au syndicat d'initiative pour votre journée de randonnée. - Radio France
Une balise coûte entre 250 et 300 euros mais vous pouvez aussi l'emprunter au syndicat d'initiative pour votre journée de randonnée. © Radio France - Lucas Valdenaire

L'installation de ce nouveau système a coûté plusieurs dizaines de milliers d'euros (en comptant l'installation du prototype à Anould, et les années de recherches). L'Union européenne a financé 80% de ce projet.

Il est possible d'acheter ces balises de détresse dans les magasins spécialisés. Comptez entre 250 et 300 euros. Vous pouvez aussi l'emprunter pour la journée au syndicat d’initiative le plus proche.