Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Votez pour créer un centre de soin de la faune sauvage en Savoie !

samedi 5 mai 2018 à 18:30 France Bleu Pays de Savoie

Depuis trois ans, des passionnés se démènent pour créer un centre de soins de la faune sauvage pour venir au chevet des blessés de Savoie et de Haute Savoie. Le projet est en lice dans un concours lancé par le ministère de la transition écologique. Vous avez jusqu'au 11 mai pour voter pour lui !

Un grand-duc soigné dans d'immenses volières
Un grand-duc soigné dans d'immenses volières © Radio France - PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Montagnole, France

Allez donc encourager le projet sur interne ! Vous n'avez plus que quelques jours pour répondre à un grand appel national du gouvernement. Vous avez jusqu'au 11 mai pour voter pour ce projet qui pourrait naître à Montagnole, dans le massif de la Chartreuse, en Savoie. 

Le futur centre de soins pour la faune sauvage a obtenu près de 500 clics et est classé 30 ème ! 

A la clé, une subvention de 20 à 100.000 euros. Ce coup de pouce est évidemment décisif pour ce projet porté par des bénévoles (130 adhérents ) depuis trois ans, et qui après bien des démarches administratives débouche sur du concret.   

Une nécessité, une urgence 

Le centre qui veut soigner les animaux sauvages blessés des pays de Savoie a désormais un terrain et un local à Montagnole, prêté par les carrières "Vicat". Il lui faut encore des aides financières. Entre 65 et 80.000 euros sont nécessaires pour débuter avec deux permanents diplômés pour accueillir les animaux blessés tout au long de l'année, 7 jours sur 7.  

Le centre est indispensable, car il n'en existe qu'un seul en Rhône Alpes, à Grenoble et le Tichodrome - c'est son nom - est saturé, il a sauvé 1.800 animaux l'an dernier !   

"Sans ces animaux sauvages, nos jardins et nos montagnes seraient tristes. Ils sont magnifiques" - Vincent bénévole au centre de soins

Quand les pompiers de Maurienne ou de Thonon découvrent sur la route un Grand-Duc amoché, il faut aujourd’hui le rapatrier sur Grenoble.  Cet éloignement obère les chances de survie du rapace ou du chamois blessé, transbahuté pendant deux heures et demi.  D’où ce projet de centre en Savoie. 

Participer à la création de ce centre de soins est la moindre des choses, car la plupart des animaux blessés le sont par l'homme, suite, en majorité, à des collisions sur la route. 

Vincent bénévole passionné

Vincent l'un des bénévoles du centre de soins de Savoie - Radio France
Vincent l'un des bénévoles du centre de soins de Savoie © Radio France - Christophe Van Veen

Avant même d'ouvrir officiellement ses portes, le centre de soin met en place une permanence téléphonique du 1er mai jusqu'en septembre : 07 83 80 05 46

Si vous trouvez un animal sauvage blessé, contactez ces bénévoles. Ils vous donneront de précieux conseils et pourront transporter les animaux chez les vétérinaires les plus proches ou à Grenoble, au Tichodrome.