Climat – Environnement

Votre avis : faut-il bannir la voiture des centres-villes ?

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne lundi 28 septembre 2015 à 16:44

Voitures
Voitures © Radio France - Martine Bréson

Le Grand Dijon figure parmi la vingtaine de collectivités lauréates de l'appel à projets "Villes respirables en 5 ans". Il y aura bientôt de moins en moins de place pour les voitures.

Le dispositif a été lancé par la ministre de l'écologie Ségolène Royal dans le cadre de la loi de transition énergétique. En vertu de ce projet, les élus du Grand Dijon se sont engagés à mettre en oeuvre des mesures ambitieuses et exemplaires pour rendre l'agglomération respirable d'ici 5 ans.

Ces mesures comprennent entres autres une "ZCR" : une zone à circulation réduite. Il faut donc s'attendre à voir les rues du centre-ville peu à peu piétonnisées, au détriment de vos véhicules et de plus en plus de zones où la vitesse sera limitée à 30 km/h.

Cette chasse à la pollution automobile sera symbolisée également par la future réforme sur la "dépénalisation du stationnement impayé", qui donnera bientôt aux élus locaux le pouvoir de relever le montant des PV de stationnement.

La Ville de Dijon figurait déjà en juillet dernier dans les 17 grandes villes françaises les moins polluées selon l'Institut de veille sanitaire

Avec ce projet de "ville respirable en 5 ans", il s'agit surtout de « continuer les efforts déjà engagés » explique Sandrine Monteiro, la directrice du réseau Atmosfair, qui mesure la qualité de l'air dans la région

Il faut poursuivre les efforts pour lutter contre la pollution

Alors pour mieux respirer, faut-il bannir la voiture des centres-villes ? C'est la question que nous vous posons ce matin sur France Bleu Bourgogne.. donnez-nous votre avis au 03.80.42.15.1

Jean-Patrick Masson chargé des questions environnementales au Grand Dijon :" La piétonnisation  du centre-ville va se poursuivre"

Jean-Patrick Masson en charge des questions environnementales au Grand Dijon - Radio France
Jean-Patrick Masson en charge des questions environnementales au Grand Dijon © Radio France - Stéphane Parry

Jean-Patrick Masson au micro France Bleu Bourgogne