Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Wimereux : au moins 150 000 euros pour sécuriser, en urgence, la digue nord, après le passage d’Eleanor

jeudi 4 janvier 2018 à 16:18 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Eleanor a laissé des traces sur la Côte d’Opale. A Ambleteuse, une partie du perré de la digue a été emportée. Il faudra expertiser la digue elle-même. Mais à Wimereux, là, plus de doute, les dégâts sont importants sur la digue nord.

Une cinquantaine de mètres de la digue Wimereux ont été lourdement endommagés par la tempête.
Une cinquantaine de mètres de la digue Wimereux ont été lourdement endommagés par la tempête. © Radio France - Matthieu Darriet

Wimereux, France

Le 15 août 2014, la partie nord de la digue de Wimereux avait déjà souffert. Il avait alors fallu déposer, en urgence, des enrochements devant l'ouvrage et injecter du béton.à Un chantier plus de 100 000 euros. Mais, cette fois, c’est la partie épargnée de ce secteur qui est partie à la mer, raconte Francis Ruelle. Le maire de Wimereux est impressionné : 

C'est un champ de mines. On a l'impression qu'il y a eu une explosion. Il y a des plaques de béton cassées. Les bancs, qui étaient sur la digue, ont été expulsés à des dizaines de mètres. C'est impressionnant de voir que des blocs, qui peuvent peser une tonne, sont des fétus de paille sous la force de l'eau.

Francis Ruelle, maire de Wimereux : "c'est un champ de mines. On a l'impression qu'il y a eu une explosion !" - Radio France
Francis Ruelle, maire de Wimereux : "c'est un champ de mines. On a l'impression qu'il y a eu une explosion !" © Radio France - Matthieu Darriet

Pour sécuriser ce bout de digue, il faudra encore débourser au moins 150 000 euros, afin de poser des enrochements. Et il faudra le faire avant les prochaines grandes marées prévues en février. 

Pas de risques humains

Le secteur touché par Eleanor ne concerne qu'une petite partie (50 m) du kilomètre de digue de Wimereux, avec un risque humain limité, à cet endroit : 

Les maisons les plus proches sont à 30 ou 40 m. Et puis, c'est une particularité de Wimereux, elles sont surélevées sur des perrés. Il n'y a donc pas de risque immédiat, en dehors de ceux qui iraient se promener trop près de la mer.

Après la première attaque de la digue en 2014, la commune avait pris la décision de reconstruire complètement cette partie nord de l'ouvrage. Mais ce projet, à plus de 2 millions d’euros, représente l'équivalent de deux ans de budget investissement pour Wimereux. La ville ne pourra pas faire face toute seule, elle recherche donc des subventions auprès de l'Etat, de l'Europe et de la Communauté d'agglomération du Boulonnais. Ce chantier était prévu pour démarrer fin 2018 ou début 2019.

Dégâts moindres à Ambleteuse ?

A Ambleteuse, la mer a emporté des morceaux du sommet de la digue. - Radio France
A Ambleteuse, la mer a emporté des morceaux du sommet de la digue. © Radio France - Matthieu Darriet

A Ambleteuse, une partie du sommet de la digue a été endommagé. Pour savoir si le cœur de l'ouvrage a été touché, il faudra l'expertiser. Des effondrements sont apparus lors de ces grandes marées de tempête.