Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

700 kilos de déchets ramassés à Mardié par le collectif "Je nettoie ma Loire"

dimanche 27 mai 2018 à 6:04 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Une nouvelle opération de nettoyage des bords de Loire à Mardié ce samedi. Les volontaires ont ramassé des pneus, des bouteilles, des briquets... au total, 700 kilos de déchets.

Une quinzaine de volontaires ont donné de leur temps pour ramasser des bouteilles, briquets, pneus...
Une quinzaine de volontaires ont donné de leur temps pour ramasser des bouteilles, briquets, pneus... © Radio France - Cyrille Ardaud

Mardié, France

Une quinzaine de volontaires équipés de bottes, de gants, de sac poubelles et de brouettes. Ce samedi, les membres du collectif Je nettoie ma Loire se sont donnés rendez-vous à Mardié pour une opération de ramassage un peu exceptionnelle : ce secteur n'avait encore jamais été nettoyé par les bénévoles.

12 tonnes de déchets en 3 ans

L'association "Je nettoie ma Loire" existe depuis 3 ans et invite tous les mois les Orléanais à donner un peu de leur temps pour rendre les bords de Loire plus propres. Depuis sa création, 12 tonnes de déchets ont déjà été ramassées.

La quinzaine de volontaires avant de partir à la chasse aux déchets - Radio France
La quinzaine de volontaires avant de partir à la chasse aux déchets © Radio France - Cyrille Ardaud

Première étape avant de déclarer la guerre au détritus : imaginer un plan de bataille et briefer les bénévoles. Le secteur est en effet assez glissant et les tiques ont élu domicile dans les hautes herbes, il faut donc faire attention.

Ça ne me pose pas de problème de ramasser les déchets. Je fais ma part

Fin prêts et équipés, les volontaires peuvent passer à l'attaque. ! Et il y a de quoi faire prévient Maddy Amorim qui est à l'origine du collectif : "La configuration du site fait que les arbres morts se coincent dans les arbres debout et forment comme un barrage. Donc on a une addition de plusieurs années de déchets. Il n'y a pas encore de politique spécifique pour nettoyer la Loire. Moi ça ne me pose pas de problème de le faire, parce que je fais ma part"

Roue de voiture, casques de motos et bouteilles

La zone en bord de Loire à nettoyer mesure environ 500 mètres, et le sac-poubelle de Mickaël Ribot se remplit à toute vitesse d'objets très divers : "Cinq roues de voiture avec gentes et pneus, des casques de moto, des bouteilles, des déchets qui viennent des WC, du polystyrène. Le but c'est d'enlever tout ça, pour que ça ne finisse pas dans la mer."

Pendant ce temps-là, Romane Picard est à genoux, elle gratte la boue : "Pour récupérer des tout petits déchets que l'on ne voit pas facilement et qui sont facilement avalés par les animaux. Un tout petit bout de bouteille, un long plastique, un emballage de Mars...."

Au bout de seulement quelques minutes de ramassage, les sacs s'entassent déjà - Radio France
Au bout de seulement quelques minutes de ramassage, les sacs s'entassent déjà © Radio France - Cyrille Ardaud

Les bénévoles ont ramassé plus de 700 kilogrammes de déchets. Ils sont ensuite triés pour être recyclés.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans