Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Bordeaux : les travaux de la villa Shamengo débutent

-
Par , France Bleu Gironde

Cette maison témoin, vitrine des solutions d'avenir en terme d'écologie, occupera les allées Serr pendant cinq ans.

La villa Shamengo sera installée rive droite, sur les allées Serr.
La villa Shamengo sera installée rive droite, sur les allées Serr. - Photo : Shamengo

Bordeaux, France

C'est une action symbolique en ce 5 juin, pour la journée mondiale de l'environnement, la première pierre de la villa Shamengo a été posée sur les allées Serr, sur la rive droite de Bordeaux. 

Les travaux démarrent officiellement ce mercredi et doivent durer un an. "Nous aimerions inaugurer la villa l'année prochaine, lors de la journée mondiale de l'environnement", espère Catherine Berthillier, fondatrice de l'association Shamengo et initiatrice du projet de villa. 

C'est un projet qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde et qui a été repéré pour la première fois lors de la COP21. Il s'agit d'une sorte de maison témoin de 1.000 mètres carrés. Un lieu pour comprendre les enjeux de demain et qui regroupe des solutions pour changer ses modes de vie, de production et de consommation.

Expérimenter le monde de demain

Catherine Berthillier : "Je ne suis pas à la tête d'un état ou d'une multinationale mais j'ai envie en tant que citoyenne de donner naissance à ce monde de demain". 

Il s'agit avant tout d'une maison dans laquelle des habitants vont vivre. Tous les six mois, environ quinze personnes suivront le programme "in vivo Shamengo". Parmi les résidents, il y aura des bordelais, des français venus d'ailleurs, des européen et des étrangers issus du reste du monde. Ils testeront des nouveaux modes de vie et des solutions grandeur nature dans les domaines de l’éco-construction, de l’habitat, de l’énergie, de l’eau, de la gestion des déchets, de l’alimentation ou encore de la maison connectée. 

Vivre dans la villa Shamengo c'est par exemple "entretenir un mur végétal, faire pousser ses salades grâce à l'aquaponie, récupérer l'urine pour en faire de l'engrais", détaille Catherine Berthillier. 

Catherine Berthillier raconte la vie à la villa Shamengo.

Les visiteurs seront accueillis dans cette maison pour observer comment vivent les résidents. Il s'agit également d'un laboratoire ou des chercheurs et étudiants vont tenter de concevoir des solutions environnementales innovantes.

Une villa écoconçue

En tout, 150 innovations seront utilisées à la fois dans la construction de la maison mais aussi dans son fonctionnement au quotidien. La villa sera entièrement écoconçue avec des matériaux comme du bois, du carton ou encore du béton végétal. Le toit sera végétalisé et la maison abritera une serre urbaine. 

Pour l'instant, aucune indication n'a été donné sur le coût de cette maison mais plusieurs mécènes participent financièrement à sa création, dont la banque BNP Paribas, SNCF Réseaux ou encore le constructeur Eiffage. 

Terreau fertile à Bordeaux

Le choix de Bordeaux ne s'est pas fait par hasard. "Ici, il y a une envie d'expérimenter des choses nouvelles et la villa Shamengo, c'est une graine supplémentaire", se félicite Catherine Berthillier.

La ville accueille notamment la maison écocitoyenne ou encore Darwin mais ce projet n'est pas un copié collé de ce qui existe déjà, assure Jérôme Siri, maire adjoint et responsable du quartier de la Bastide à Bordeaux : "Chacun apporte des réponses différentes, à des publics différents et on ne doit pas se priver d'une expérience enrichissante".

Ce sera un étendard local sur les bonnes pratiques" - Nicolas Florian, maire de Bordeaux. 

Cette villa mobile a l'autorisation de rester cinq ans sur les allées Serr. Par la suite, elle devrait s'installer durablement à Bordeaux, sans doute à la caserne des pompiers de la Benauge.

L'objectif à terme est de faire essaimer l'idée dans d'autres villes en France et à l'étranger. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu