Climat – Environnement

Xynthia / Bruno Retailleau : "la Région ne fera pas le projet Litoralis"

Par Pascale Boucherie, France Bleu La Rochelle et France Bleu Loire Océan lundi 19 décembre 2016 à 5:00

Vue aérienne des communes de la Faute-sur-mer et L'Aiguillon-sur-mer, le 1er mars 2010 au lendemain du passage de la tempête meurtrière Xynthia.
Vue aérienne des communes de la Faute-sur-mer et L'Aiguillon-sur-mer, le 1er mars 2010 au lendemain du passage de la tempête meurtrière Xynthia. © Maxppp -

Bruno Retailleau annonce que la Région Pays de la Loire ne fera pas le projet Litoralis. Ce lieu de mémoire et de connaissances de l’après tempête Xynthia était un projet scientifique et culturel lancé par l'ancienne majorité régionale. L'ouverture avait été annoncée pour l'été 2017.

Début 2010 la tempête Xynthia s'abattait sur le littoral atlantique faisant 29 morts en Vendée, 12 en Charente-Maritime et deux en Loire-Atlantique.

Le centre Litoralis devait être un lieu de mémoire, de connaissances et de recherches post Xynthia. Le projet avait été lancé par l'ancienne majorité de Jacques Auxiette. Il s'agissait d'un projet scientifique et culturel, d'un outil de pédagogie. Il devait voir le jour à L’Aiguillon-sur-Mer. Les travaux avait été annoncés pour 2015, et l'ouverture était prévue à l'été 2017.

Le projet Litoralis était estimé à 10,5 millions d’euros. Il est aujourd'hui enterré par la nouvelle majorité.

La région ne fera pas le projet Litoralis, la région soutiendra d'autres projets et d'abord les digues. Ce n'est pas en montant des bâtiments qu'on luttera contre les dérèglements climatiques - Bruno Retailleau, président de la région Pays de Loire.

Bruno Retailleau, président ( LR) de la région Pays de la Loire

Bruno Retailleau explique qu'il préfère utiliser cet argent pour financer les digues. Mais pour l'ancien président des Pays de la Loire, Jacques Auxiette, là n'est pas la question.

Le financement des digues est de la compétence de l'Etat, pas de la région. Même si, encore une fois, nous avions joué notre rôle en la matière. (...) Plus rien ne m'étonne de la part de monsieur Retailleau, tout ce qui est innovant est supprimé. Il s'intéresse beaucoup plus aux questions religieuses. - Jacques Auxiette, président des Pays de la Loire.

Jacques Auxiette, ancien président ( PS) de région Pays de la Loire.

Les travaux du centre Litoralis auraient du débuter l'an dernier

Il était prévu un bâtiment de 1 200 m2 , avec des expositions et des salles de travail réparties sur trois étages. Mais rien. Le site est encore à l'état de terrain vague. Le maire de l'Aiguillon, Maurice Milcent est à moitié étonné de la décision de Bruno Retailleau, il n'en reste pas moins déçu :

Vous pensez bien que je ne suis pas satisfait. Le projet a été financé avec l'argent qui venait de l'Erika. On a travaillé pendant deux ans sur ce projet. Que fait-on maintenant à cet endroit là ? - Maurice Milcent, maire de l'Aiguillon-sur-mer

Maurice Milcent, maire de L'Aiguillon-sur-Mer,

Le maire de l'Aiguillon prévoit de se réunir avec une partie de son conseil municipal ce mardi pour discuter des alternatives possibles.