Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Y a-t-il trop d'éoliennes en Champagne berrichonne ?

lundi 7 mai 2018 à 9:11 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

La préfecture de l'Indre vient de rejeter un projet de parc éolien autour des communes de Giroux et Luçay-le-Libre, dans le nord du département. Motif : ces huit nouveaux mâts auraient saturé le paysage. Un argument contesté par les élus locaux et par la société porteuse du projet, Nordex.

Un champ d'éoliennes en Belgique (illustration)
Un champ d'éoliennes en Belgique (illustration) © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Luçay-le-Libre, France

La Champagne berrichonne est-elle saturée d'éoliennes ? C'est la question que pose la décision de la préfecture de l'Indre concernant le projet de la société Nordex à Giroux et Luçay-le-Libre. Nordex envisageait de construire autour de ces deux communes du nord du département un parc de huit éoliennes, d'une puissance totale de 24MW, l'équivalent de la consommation électrique (hors chauffage et eau chaude) de 46.700 personnes. La préfecture y a mis son veto au mois de mars. 

Chef de projet chez Nordex, Gaël Le Goaziou a été surpris par cette décision : « C’est un projet qui bénéficie d’un gros soutien localement puisqu’il y a eu des délibérations favorables des deux communes d’implantation. L’enquête publique a donné lieu à une forte mobilisation et s’est conclu par un avis favorable du commissaire enquêteur ». Le maire de Luçay-le-Libre, Luc Pion, confirme l'adhésion au projet des élus locaux et déplore ce refus de la préfecture : « _80% des personnes qui se sont exprimées lors de l’enquête publique étaient pour_. Et tous les pour ne sont pas venus ». 

Document extrait du dossier soumis à enquête publique. En rose les éoliennes en activité, en orange celles autorisées, en jaune les dossiers en cours d'examen - Radio France
Document extrait du dossier soumis à enquête publique. En rose les éoliennes en activité, en orange celles autorisées, en jaune les dossiers en cours d'examen © Radio France - Sarah Tuchscherer

Vers l'arrêt des constructions nouvelles ?

Mais pour Roger Mioche, responsable des départements Indre et Cher à la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement), cette décision s'imposait. Il met en avant le risque de saturation du paysage : « dans un rayon de 20km autour du site, plus de 160 éoliennes ont été identifiées. _On se rend bien compte qu’en ajoutant des éoliennes à celles existantes, on saturerait complétement le paysage_. On risquerait de se retrouver avec des villages entourés d’éoliennes ». Cela signifie-t-il qu'il n'y aura plus d'installation en Champagne berrichonne ? Pas nécessairement, car l'examen des dossiers se fait au cas par cas, mais Roger Mioche fait remarquer que le dernier schéma régional éolien recommandait dans cette zone la densification des parcs existants plutôt que l'implantation de nouveaux. 

Concernant le projet de Luçay-le-Libre et Giroux, la société Nordex n'exclue pas de déposer un recours, gracieux d'abord, puis, si nécessaire contentieux c'est-à-dire devant un tribunal administratif.