Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yann Mongaburu, président de la SMCT à Grenoble : "Tous agir pour reconquérir la qualité de l'air"

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Conseiller municipal EELV à Grenoble et président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC), Yann Mongaburu revient ce vendredi 23 juin sur l'épisode de pollution à l'ozone que connaît le Nord-Isère depuis mardi 20 juin.

Yann Mongaburu : "Nous sommes le territoire le mieux équipé en certificats de qualité de l'air."
Yann Mongaburu : "Nous sommes le territoire le mieux équipé en certificats de qualité de l'air." - Crédits photo : SMTC Grenoble

À quelques heures de l'été, la préfecture de l'Isère informait sa population d'un épisode de pollution à l'ozone touchant le Nord-Isère et notamment la ville de Grenoble, mardi 20 juin. Deux jours plus tard, la situation changeait encore : "Le seuil d'alerte a été enclenché ce jeudi 22 par le préfet", expose Yann Mongaburu, élu EELV à Grenoble et président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC). "Sont instaurés le titre unique pour les transports en commun, le demi-tarif sur MétroVélo et une interdiction de circuler pour les véhicules immatriculés avant 1997."

Le but est aussi d'inciter les Isérois à adapter leurs pratiques : "Nous incitons au maximum à faire du covoiturage, du vélo, de la marche..." appelle le conseiller municipal. "Nous pouvons tous agir pour reconquérir la qualité de l'air."

D'après l'observatoire Atmo Auvergne Rhône-Alpes, chargé d'évaluer la qualité de l'air dans la région, cet épisode concerne une pollution à l'ozone. "C'est un polluant secondaire, très différents des particules fines qu'on connaît l'hiver", détaille Yann Mongaburu.

Vignette Crit Air bientôt obligatoire

Les véhicules non équipés du certificat de qualité de l'air, la fameuse vignette Crit Air, seront encore tolérés sur la voirie pendant cet épisode de pollution. Mais le président du SMTC tient à prévenir ses concitoyens du changement qui s'approche.

"Ces véhicules peuvent circuler pour le moment", tient-il à rassurer. "Mais nous invitons tous ceux dont le véhicule n'est pas équipé de la vignette à faire la démarche avant le 1er juillet." À ce sujet, L'Isère est néanmoins à la pointe, selon l'élu EELV : "Nous sommes le territoire le mieux équipé avec 321 000 certificats décernés aux particuliers sur le département. Ce qui représente un taux d'équipement de 30%, c'est plus haut qu'à Paris."

"Une capacité à aller plus loin"

Malgré ces avancées et un bilan, publié par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, faisant état d'un "gain lors des pics de pollution de cet hiver", il reste encore à faire. "Il y a une capacité à aller plus loin s'il y a encore un plus grand respect des limitations par les automobilistes", assure l'élu.

Ces limitations sont annoncées par des panneaux sur les axes routiers. Pour qu'elles soient respectées, ces panneaux doivent en premier lieu être vus, ce qui n'est pas toujours évident. La Métropole gère une majorité des routes autour de Grenoble et la Direction interdépartementale des routes (DIR) Centre Est s'occupe de la rocade Sud de Grenoble. Mais pour les voies autoroutières... "Nous avons réinterpellé Area pour que des efforts soient faits à ce niveau-là", informe Yann Mongaburu. "D'autant que nous savons que la plupart des automobilistes respectent ces restrictions."

Réécouter l'intervention de Yann Mongaburu ce vendredi 23 juin, à 7h45 sur France Bleu Isère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess