Climat – Environnement

Yonne : des cours d'eau au plus bas pour la saison

Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre vendredi 8 janvier 2016 à 17:00

Le niveau de l'Yonne est maintenu grâce au lac de Pannecière (Nièvre)
Le niveau de l'Yonne est maintenu grâce au lac de Pannecière (Nièvre) © Maxppp - Maxppp

Nos rivières manquent d'eau actuellement. Après un été très sec, un automne pas trop humide, le début de l'hiver a manqué de pluie. Faut-il s'inquiéter de cet épisode exceptionnel ? Nous faisons le point dans ce dossier

Nous sommes bien face à un phénomène de nature peu habituelle. Les lacs du Morvan sont à la moitié de leur capacité et les principales rivières de l'Yonne sont au plus bas par rapport aux années précédentes. Odile Rhodes, responsable du barrage-réservoir de Pannecière dans le Morvan (Nièvre), rappelle que seulement 46 millimètres de pluie sont tombés sur la zone au mois de décembre. Le lac est à la moitié de sa capacité: "c'est le genre de période qu'on rencontre une fois tous les 10 ans ou tous les 20 ans, c'est un peu exceptionnel comme situation".

Des rivières au plus bas presque partout dans l'Yonne (au 6 janvier 2016) - Aucun(e)
Des rivières au plus bas presque partout dans l'Yonne (au 6 janvier 2016) - Banque Hydro

© Banque Hydro

Si les lacs du Morvan sont à la moitié de leur capacité, c'est qu'ils ont dû libérer de l'eau pour permettre aux rivières de conserver un débit suffisant, pour les espèces vivantes et les activités humaines (usines, débit des canaux, irrigation et eau potable). Sur la cure par exemple, le président de la société de pêche du haut Morvan, Alix Hainaut, se réjouit du rôle joué par le lac des Settons (Nièvre): "pour les truites sauvages et toutes les espèces qui l'accompagnent, c'est essentiel qu'il n'y ait pas de secteurs de la Cure qui soient à sec et qui ne permettent pas la survie de ces poissons".

Quinze jours pour que les pluies tombées alimentent les rivières

A ce jour les nappes phréatiques n'ont pas commencé leur recharge en eau qui débute habituellement en décembre. Mais il n'est pas trop tard assure Marc Philippe, responsable de l'hydrométrie à la Direction régionale de l'environnement (DREAL): "Pour que les pluies qui tombent aujourd'hui aient un effet, il faut une quinzaine de jours. Avec ces pluies, on amorce une remontée qui devra se confirmer au fur et à mesure. Si ça continue on peut retrouver des niveaux normaux pour le printemps".

Des restrictions d'eau imposées à 72 départements en août 2015 - Aucun(e)
Des restrictions d'eau imposées à 72 départements en août 2015 - IDE