Climat – Environnement

Yvan Bourgnon, la chasse aux déchets plastiques sur les mers

Par François Rivaud, France Bleu Armorique et France Bleu lundi 20 mars 2017 à 16:38

Le voiler "Manta" multicoque de 60 mètres de long avec son "rateau" à l'arrière
Le voiler "Manta" multicoque de 60 mètres de long avec son "rateau" à l'arrière - Jérome Vollet. Jean Michel Meyers

Yvan Bourgnon est un marin émérite. Après être parti de nombreuses fois à l'assaut des océans et avoir remporté plusieurs Transat, il fait parler maintenant sa fibre "écolo". Il veut construire un voilier, multicoque géant, collecteur de déchets plastiques sur toutes les mers du globe.

Lutter contre la prolifération des déchets plastiques sur les mers, c'est le nouveau défi d'Yvan Bourgnon.

Installé dans le Morbihan, Yvan Bourgnon est d'abord connu pour être un marin : il a gagné la Mini Transat et remporté la Transat Jacques Vabre avec son frère Laurent, aujourd'hui disparu. C'est aussi un aventurier : il a fait le tour du monde en catamaran de sport et prépare une expédition : le passage du Nord Ouest sur l'océan Arctique.

Le voilier sera capable de récupérer 800 mètres cubes de plastique en 3 semaines - Aucun(e)
Le voilier sera capable de récupérer 800 mètres cubes de plastique en 3 semaines - Jérome Vollet

Le voilier sera baptisé "Manta"

C'est enfin un défenseur de l'environnement : il veut construire un maxi multicoques, un voilier pour ramasser les déchets plastiques. Coût de l'opération, 20 millions d'euros.

Le projet s'appelle "The Sea Cleaners", les nettoyeurs des mers. Le voilier baptisé "Manta", fera 60 mètres de long. Il sera équipé d'un "rateau" de 72 mètres à l'arrière qui ramassera les déchets jusqu'à 1 mètre 50 de profondeur. 8 millions de tonnes de plastique finissent à la mer tous les ans. Yvan Bourgnon est choqué par ce qu'il a vu lors de son dernier tour du monde.

Yvan Bourgon détaille ce qu'il a vu sur les océans. Choquant !

L'objectif avec ce voilier est de ramasser jusqu'à 800 mètres cubes de plastique sur une campagne de 3 semaines. "Les zones les plus touchées, selon Yvan Bourgnon, sont l'Asie du sud-est, le Pacifique autour des iles d'Hawaï, les côtes japonaises et l'est de la Méditerranée. Mais ajoute Yvan Bourgnon, toutes les mers sont concernées. Quand j'ai commencé à naviguer avec mes parents et mon frère Laurent il y a 30 ans, dit il, on ne voyait pas un plastique flotter à la surface. Aujourd'hui c'est catastrophique, même l'Atlantique est pollué".

L'espoir d'Yvan Bourgnon, que d'ici 5 ans, le prototype de "Manta" navigue sur les océans. - Aucun(e)
L'espoir d'Yvan Bourgnon, que d'ici 5 ans, le prototype de "Manta" navigue sur les océans. - Jérome Vollet

Yvan Bourgnon dans ses rêves les plus fous souhaiterait la fabrication d'une centaine de voiliers de type "Manta". Un projet à 2 milliards d'euros, mais, dit -il, "une goutte d'eau à l'échelle planétaire". Un projet plus qu'indispensable quand on sait qu'une bouteille plastique met en théorie des centaines d'années à disparaitre.