Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Zéro pesticide dans l'Eurométropole de Strasbourg : dix ans déjà

jeudi 26 avril 2018 à 19:04 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

L'Eurométropole de Strasbourg a renoncé aux pesticides il y a dix ans. Plus aucun produit phytosanitaire, herbicide, engrais chimique, n'est déversé dans l'espace public, parcs, cimetières, plates-bandes. Les Strasbourgeois se sont habitués aux herbes folles.

Après les collectivités, les particuliers vont devoir renoncer eux-aussi aux désherbants, dès 2019
Après les collectivités, les particuliers vont devoir renoncer eux-aussi aux désherbants, dès 2019 © Radio France - Corinne Fugler

Mundolsheim, France

L'Eurométropole de Strasbourg n'a pas attendu le 1er janvier 2017 pour renoncer aux pesticides. Elle a pris les devants il y a dix ans. Plus aucun produit phytosanitaire, herbicide, engrais chimique, n'est déversé dans l'espace public, qu'il s'agisse des parcs, des cimetières, ou des ronds-points. Les Strasbourgeois se sont habitués aux herbes folles.  

En 2007, avant de se lancer dans le "zéro pesticide", les agents de l'Eurométropole ont déversé près de 860 kg de produits phytosanitaires dans l'espace public. Depuis, ils ont adopté des techniques alternatives, plus propres.

Le retour de la binette

Dans l'agglomération, Mundolsheim fait figure de pionnière. Ses huit agents ont renoncé aux pesticides en 2003 déjà. Une pratique étendue aux deux cimetières depuis 2015. 

Les herbes folles sont tolérées dans les cimetières de Mundolsheim - Radio France
Les herbes folles sont tolérées dans les cimetières de Mundolsheim © Radio France - Corinne Fugler

La commune s'est équipée d'un déserherbeur à eau chaude, de binettes et de racloirs. Elle espère rejoindre le club très fermé des trois "libellules", un label qui récompense déjà Strasbourg ou sa voisine Lampertheim. 

Il faut maintenant convaincre les jardiniers amateurs d'en faire autant. Dès le 1er janvier 2019, en effet, les particuliers ne seront plus autorisés, eux non plus, à déverser des pesticides dans leur jardin.

Les agents des espaces verts de Mundolsheim ont dû s'équiper de désherbeurs - Radio France
Les agents des espaces verts de Mundolsheim ont dû s'équiper de désherbeurs © Radio France - Corinne Fugler

Les élus de l'Eurométropole aimeraient maintenant que d'autres partenaires suivent l'exemple de la collectivité, comme les hôpitaux, les maisons de retraite ou la SNCF. Les rails et les 14 gares de l'agglomération sont toujours traités au désherbant.

Protéger l'approvisionnement en eau potable de la pollution

L'enjeu est de taille: la pollution par les pesticides menace directement la nappe phréatique. En 2016, selon l'APRONA, l'observatoire de la nappe phréatique d'Alsace, la contamination de cette vaste étendue d'eau potable s'est accrue: +2% par rapport à 2009. 

On trouve des pesticides dans 93% des cours d'eau en ville et dans 63% des nappes phréatiques.